35 milliards $ de contribution au PIB : La croissance remarquable de l’agriculture algérienne

0
4490

Par Brahim aziez

L’apport de l’agriculture et son implication dans l’économie nationale ont été, encore une fois, mis en exergue hier à l’occasion de l’ouverture officielle du salon de l’agriculture, de l’élevage et de l’agro-industrie, dont le coup d’envoi a été donné par le secrétaire général du ministère de l’agriculture et du développement rural. Ce dernier a rappelé, dans une allocution prononcée au nom du ministre de l’agriculture, que le secteur contribue au produit intérieur brut (PIB) à hauteur de 18%, soit plus de 4747 milliards DA (35 milliards USD). Un chiffre en hausse par rapport à l’année 2023 (14,7%), tel que l’a déjà révélé le président de la République en mars dernier, surtout, et il convient de souligner que l’agriculture, qui employait 2,6 millions de travailleurs en 2022, contribuait à hauteur de 25 milliards de dollars au PIB de la même année.

L’occasion pour Youcef Cherfa de souligner, par la voix de son SG, que «le secteur connaît une grande dynamique et constitue un levier pour la sécurité alimentaire nationale», assurant déjà près de 75% de couverture des besoins alimentaires nationaux. Mais pas seulement, puisque le secteur de l’agriculture en Algérie contribue aussi en matière d’emploi avec plus d’un quart de la main-œuvre nationale, soit 2,7 million travailleurs.

On se rappelle qu’à l’occasion des assises nationales sur l’agriculture, tenues en mars 2023 à Alger, le président de la République avait affirmé que «l’Algérie n’était pas loin d’atteindre son indépendance alimentaire», allant même jusqu’à déclarer : «Je pense que nous ne sommes pas très loin d’atteindre notre indépendance alimentaire, quelques étapes encore à franchir et nous y parviendrons sûrement et sans contrainte», en concluant : «Nous accéderons à l’autosuffisance d’ici 2024-2025.»

Avec l’ouverture de cette 22e édition du Sipsa-Filaha, l’opportunité était de mise pour le premier responsable du secteur de mettre en avant la contribution de l’Algérie et ses efforts inlassables dans la promotion de l’économie africaine, notamment en termes de sécurité alimentaire, et ce, à travers le renforcement de la culture saharienne et le développement de l’investissement dans le cadre de la coopération sud-sud. Et à ce titre, il y a lieu de rappeler les premiers retours positifs de cette stratégie dont les prémices se font déjà ressentir avec les récoltes de céréales qui s’annoncent exceptionnelles cette année.

La cérémonie d’ouverture de cette édition, organisée par le think tank (Filaha Innov), s’est déroulée en présence du ministre sahraoui du développement économique, du conseiller du ministre de l’agriculture de la République islamique de Mauritanie, invitée d’honneur de cette édition, et de la commissaire à l’économie rurale et à l’agriculture de la commission de l’union africaine, Josefa Leonel Sacko, outre des représentants de différents départements ministériels, des organismes professionnels et des conseils nationaux.

Organisé sur une superficie de 30.000 m2 au palais des expositions des Pins maritimes (Safex d’Alger), le salon qui devrait accueillir 35.000 visiteurs tout au long des 4 jours d’exposition a vu la participation de 39 pays et plus de 700 exposants.

Conférences-débats et autres animations scientifiques sont au programme de la présente édition.

B.A.