Affaires religieuses : le gouvernement détaille sa stratégie  

0
10

C’est demain lundi, que les membres du gouvernement exposeront la Déclaration de politique générale, devant les députés de l’Assemblée populaire nationale (APN).

Pour le volet des affaires religieuses, le document du gouvernement assure que tous les moyens ont été mobilisé pour le renforcement du référent religieux national, notamment, à travers le parachèvement de la mise en œuvre de la stratégie nationale relative aux activités religieuses, le développement d’un discours religieux modéré et la promotion d’une culture religieuse authentique.

La mise en place de l’Office national des wakfs et de la zakat et le renforcement du réseau national des mosquées, notamment par l’ouverture de 172 mosquées et la création des entités intégrées de Djamâa El-Djazaïr, à savoir l’école supérieure « Dar El Cor’an », le musée, le centre de recherche, la bibliothèque et le centre culturel islamique, sont des démarches qui s’inscrivent dans le cadre de la stratégie du gouvernement.

Un discours religieux modéré

En matière de développement d’un discours religieux modéré et de la promotion d’une culture religieuse authentique, le gouvernement s’est attelé à l’édition et la distribution des recueils du Saint-Coran (164.000 exemplaires et 110.000 juz’e), l’extension du réseau national du Centre culturel islamique, à travers l’ouverture de 2 annexes, portant le nombre à 49 au niveau national, en plus de l’ouverture de 2 antennes dans 2 wilayas.

Le document rapporte par ailleurs, la création de l’Institut national de la formation spécialisée des corps spécifiques de l’administration des affaires religieuses et des wakfs à Laghouat, la finalisation de l’étude de réalisation de l’Institut islamique algérien d’Agadez au Niger, la création de la « Maqraa » électronique algérienne (http://maqraa.dz) et l’élaboration d’un cahier des charges de construction des écoles coraniques et leur ouverture (le nombre d’adhérents aux écoles coraniques s’élève à 902.340).

Avec APS