Agriculture saharienne: Le Président Tebboune fixe un nouvel objectif stratégique

0
364
Conseil des ministres

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui a présidé, ce dimanche, un conseil des ministres consacré à plusieurs dossiers, a fixé un nouvel objectif stratégique concernant l’agriculture saharienne.

Faisant l’évaluation de la campagne moisson-battage 2024, le Président de la République a ordonné d’étendre les surface agricoles cultivées dans le grand sud à 500 000 hectares, notamment avec l’investissement Qatari sur 117 000 hectares et l’investissement Italien sur 36 ​​000 hectares, en plus des investissements nationaux sur 120 000 hectares.

Il a également ordonné la production de grains de maïs, et d’interdire sa récolte comme plante verte, au stade de maturité incomplète.

Selon le communiqué du conseil des ministres, il a également chargé le Ministre de l’Agriculture d’impliquer les agriculteurs dans la sensibilisation à l’amélioration du rendement d’un hectare, qui dans le sud ne doit pas être inférieur à 55 quintaux par hectare, d’autant que ces zones disposent de moyens adéquats, notamment l’eau et l’électricité.

L’autosuffisance en blé dur à portée de main 

Lors de ce conseil des ministres, le ministre de l’Agriculture a présenté un état des lieux qui a fait ressortir, précise le communiqué, que l’abondante production de blé dur cette année permet à l’Algérie d’économiser 1,2 milliard de dollars.

Cette production, est-il précisé, rapproche désormais l’Algérie de l’autosuffisance totale. Dans ce sens, le Président Tebboune a souligné que l’autosuffisance complète est devenue à portée de main, avec 80% du besoin national en blé dur qui n’est disponible qu’en petite quantité sur le marché mondial.