Air Algérie : des débuts encourageants pour le hub d’Alger

0
4536
Air Algérie

PAR ZINE HADDADI

Faire de l’Algérie, un point de transit incontournable entre l’Afrique et le reste du monde, c’est l’objectif que s’est fixé Air Algérie à travers son projet de hub à l’aéroport d’Alger lancé il y a quelques mois. Pour atteindre cet objectif, la compagnie aérienne nationale a lancé un grand chantier de restructuration en procédant notamment à l’élargissement de son réseau de destination en Afrique. L’année 2023 qui vient de s’écouler a été celle du renforcement d’Air Algérie dans le continent africain, notamment en Afrique de l’Ouest.
« L’idée était de renforcer la présence de la compagnie en Afrique en général et en Afrique de l’Ouest et d’offrir aux passagers de cette région un point de transit vers le reste du monde, l’Europe en particulier », a expliqué Amine Andaloussi, directeur de la communication d’Air Algérie dans une déclaration accordée à l’Algérie Aujourd’hui.

Air Algérie à la reconquête de l’Afrique

Air Algérie a augmenté ces derniers mois ses liaisons vers les destinations d’Afrique de l’Ouest, comme Abidjan, Ouagadougou, Niamey, Dakar et a lancé un vol direct avec Douala. Au total, dix-sept vols par semaine sont au programme vers ces destinations. Dans cette région, Air Algérie cible les voyageurs en transit vers l’Europe. Pour ce faire, la compagnie a opté pour une stratégie commerciale basée sur l’offensive à travers des prix avantageux par rapport à la concurrence, notamment celle de la Royal Air Maroc. Des promotions avec des tarifs alléchants sont proposées, notamment durant les périodes creuses. La suspension des vols d’Air France vers le Mali, le Niger et le Burkina Faso a permis à Air Algérie de récupérer les voyageurs sur ces créneaux.

Les ambitions d’Air Algérie ne s’arrêtent pas à la simple région de l’Afrique de l’Ouest. En 2023, le pavillon national a lancé des liaisons vers Addis-Abeba et Johannesburg. Sur ces vols long courrier, c’est une autre catégorie de clients que cible Air Algérie. Dans ces créneaux, la concurrence est autrement plus rude avec la présence des compagnies aériennes du Golfe (Qatar Airways et Emirates) ainsi que la Turkish Airlines. Face à ces compagnies qui proposent des services premium, donc plus chers, Air Algérie avec des prix moins chers avait un coup à jouer, même si la mission n’était pas facile. A titre d’exemple, le vol direct Alger – Johannesburg a connu une entame très timide durant les premiers mois de son lancement. Néanmoins, cette nouvelle ligne connaît ces dernières semaines un franc succès. « C’est un vol qui affiche un taux de remplissage important auquel on ne s’attendait pas, vu les débuts difficiles », confie un responsable de l’escale à l’aéroport d’Alger. Air Algérie a fait en 2023 un retour en force en Afrique, où elle avait lâché du terrain pour des compagnies africaines et asiatiques.  Les vols vers l’Afrique connaissent des affluences considérables que notre interlocuteur a qualifiées d’encourageantes dans l’optique du hub d’Alger.

Des atouts à consolider et des ambitions à concrétiser

Hormis les prix avantageux, Air Algérie offre aux passagers en provenance des pays africains des vols directs depuis Alger vers l’Europe, l’Asie et le Canada. « L’Algérie à travers son positionnement géographique est un point de passage intéressant pour ceux qui veulent rejoindre l’Europe, le Canada en évitant de faire un détour par les pays du Golfe », indique Amine Andaloussi.

Les prestations à bord, le taux bas des pertes de bagages sont également des éléments importants pour les passagers en transit qui font de longues heures en vol, at-il ajouté. Comme le fait remarquer Amine Andaloussi, le hub d’Alger est naissant. Il a donc une marge de progression considérable. A l’avenir, Air Algérie attend l’arrivée des quinze nouveaux avions dont huit Boeing 737 MAX 9 pour la catégorie moyen porteur, ainsi que cinq Airbus A330-900 et deux A350-1000 pour les gros porteurs. La livraison de ces appareils devrait débuter à partir de l’année 2025 et s’étaler sur plusieurs étapes. En attendant, Air Algérie a affrété récemment trois Airbus A330 pour renforcer sa flotte dans l’immédiat au vu de l’élargissement du réseau de destination. L’arrivée des quinze avions
permettra à Air Algérie de concrétiser ses ambitions en matière de renforcement du réseau de destinations. La compagnie a déjà communiqué ses plans de lancer de nouvelles liaisons en Europe (Amsterdam), en Asie (Hong Kong, Kuala Lumpur) en Amérique (La Havane, Caracas) et aux Etats-Unis avec la ligne directe Alger – New York dont le dossier connaît « des avancées notables », comme le confiait l’ambassade US à Alger cette semaine.

Z. H.

Changement à la tête de la direction de maintenance chez Air Algérie

Un changement a été apporté à la tête de la division de la maintenance des aéronefs
chez Air Algérie. Ali Belbey devient chef de division maintenance et réparation des aéronefs.

Ce département sensible dans l’organigramme des compagnies aériennes est chargé
de maintenir les avions en état de navigabilité. Le renforcement du réseau de destination
chez Air Algérie a mis à rude épreuve la flotte composée de 56 avions. La compagnie a eu
recours à l’affrètement de trois gros porteurs Airbus pour ses opérations en attendant l’arrivée des nouveaux appareils commandés auprès d’Airbus et de Boeing dont la livraison
débutera à partir de 2025.