Alger aura son hôpital ultra moderne dans 2 ans

0
528
Santé publique : Réalisation prochaine de 6 hôpitaux spécialisés

Les choses semblent bien avancer pour le projet de l’hôpital algéro-qatari-allemand dont la pose de la première pierre est prévue pour le début du mois de novembre prochain. C’est ce qu’a annoncé hier le ministère de la Santé suite à la rencontre entre l’ambassadeur du Qatar en Algérie, Abdelaziz Benali Ahmed Naama, et le ministre de la Santé, Abdelhak Saihi. Accompagné d’une équipe de travail chargée des études logistiques du projet, le représentant diplomatique qatari a rassuré le ministre sur l’avancement du projet qui sera implanté dans la commune de Sidi Abdellah. D’une capacité d’accueil de 400 lits, l’hôpital algéro-qatari-allemand sera livré dans 24 mois, selon l’ambassadeur qatari qui a affirmé que l’équipe de travail est en phase de préparation des plans et fichiers architecturaux de ce projet stratégique et hautement symbolique pour la coopération entre les deux pays.

Un pôle de chirurgie de pointe

Depuis l’annonce de ce mégaprojet, décrit comme un futur pôle de santé d’exception, de nombreuses interrogations ont été soulevées, notamment sur les spécialités qui seront prises en charge par ce nouvel acquis. Pour M. Saihi, il n’y a aucun doute sur la question, l’hôpital prendra en charge les spécialités que l’on peine à prendre en charge au niveau national. C’est ce que rapporte le communiqué du ministère de la Santé, qui indique que Saihi a insisté sur des services de santé de grande qualité selon les besoins exprimés et qui concernent les spécialités nécessitant le transfert des malades à l’étranger dont la scoliose, la transplantation du foie et la chirurgie cardiaque pédiatrique, rapporte le document.

Une priorité pour le Président

Placé au cœur des préoccupations du gouvernement, le projet de l’hôpital algéro-qatari-allemand a été évoqué pour la première fois lors d’un Conseil des ministres. Présenté comme une véritable valeur ajoutée pour le secteur de la santé, le projet bénéficie du plus grand intérêt du président de la République. Il a d’ailleurs été au cœur de la dernière conversation téléphonique entre M. Tebboune et le président de la République fédérale d’Allemagne, Frank Steinmeier, le 5 octobre. A l’issue de cette discussion, les deux chefs d’Etat ont abordé les moyens de renforcer et d’élargir ces relations à tous les domaines et d’intensifier les investissements dans tous les secteurs, notamment l’énergie et les énergies renouvelables, l’industrie mécanique, la construction, les échanges culturels et la coopération sanitaire, avec la réalisation de l’hôpital algéro-qatari-allemand.

W. S.