Amélioration des services et baisse des prix des billets : Les promesses d’Air Algérie

0
86
Air Algérie annonce des vols supplémentaires vers ces destinations

PAR ZINE HADDADI

Alors que la communauté algérienne établie à l’étranger, notamment en France, est préoccupée par la cherté des billets lors de la saison estivale, le PDG d’Air Algérie, Hamza Benhamouda à promis d’agir pour remédier à cette question. Devant la Commission des
transports de l’Assemblée populaire nationale, le président directeur général d’Air Algérie, Hamza Benhamouda, a eu à répondre aux préoccupations formulées par les députés, notamment ceux de la communauté algérienne établie à l’étranger.

Ainsi, comme il est de coutume, la question de la cherté des billets d’avion s’est posée avec
insistance lors de l’audition au niveau de la Commission parlementaire des transports, où le
PDG d’Air Algérie a accompagné le ministre du secteur, Mohamed Lahbib Zahana. À l’approche de la saison estivale, les Algériens établis à l’étranger, notamment en France, se demandent s’il leur sera possible de venir passer les vacances au bled et si oui, à quel prix ils pourront le faire ?

Les recommandations des députés

De ce point de vue, le président directeur d’Air Algérie, Hamza Benhamouda, s’est montré rassurant. Il a d’ailleurs promis de revoir les prix des billets à la baisse, notamment pour la période estivale. Chaque année, les Algériens résidant à l’étranger se heurtent à des tarifs exagérément élevés. Si les clients ayant réservé dès l’ouverture des billets de la saison estivale en décembre-janvier d’avant, peuvent tomber sur des tarifs avantageux, ceux qui programment leur voyage en été n’ont pas cette chance.

Néanmoins, il n’est pas aussi évident pour les Algériens établis à l’étranger et particulièrement en France de programmer leur voyage du mois de juillet six mois à l’avance. La majeure partie des Algériens vivant à l’étranger font partie de la classe moyenne. Ils n’ont donc pas le pouvoir de décider quand est-ce qu’ils pourront prendre leur congé et même financièrement, ce n’est pas une mince affaire d’avoir le budget des vacances déjà préparé six mois à l’avance.

Ce point a d’ailleurs été soulevé par le député de la communauté algérienne en France,
Abdelouahab Yagoubi, qui a évoqué des prix de billets à 700 euros par personne l’été avec Air Algérie. « Pour un couple avec 3 enfants, il faut un budget de 3500 euros rien que pour les billets d’avion », a-t-il regretté. Ceci dit, la promesse faite par le PDG d’Air Algérie devant les élus de l’APN, en présence du ministre du secteur, sonne comme un engagement solennel de faire baisser les prix pour permettre au plus grand nombre d’Algériens établis à l’étranger de venir passer les vacances en Algérie en été comme ils ont l’habitude de le faire.

Lors du passage, un député de la wilaya d’Oran a soulevé une question particulière, celle de la cherté des billets sur la ligne Oran – Alicante en comparaison avec celle entre Alger et Barcelone.

Un nouveau souffle et des résultats « prochainement »

Si le député n’a pas dévoilé la réponse du PDG d’Air Algérie, des sources au sein de la compagnie expliquent que cela est dû au nombre de vols et à la demande. « Il y a plus de vols entre Alger et Barcelone qui ont été augmentés dernièrement tandis que la ligne Oran – Alicante est toujours opérée de façon réduite alors que la demande est dans certains cas plus importante que sur le vol Alger – Barcelone », détaillent ces mêmes sources. Le PDG d’Air Algérie, Hamza Benhamouda, qui a depuis son arrivée à la tête de la compagnie en février dernier installé plusieurs nouveaux responsables à la tête de différentes directions importantes de la compagnie, a évoqué une série de mesures à même de donner « un nouveau souffle à la compagnie ». Des mesures, dans le domaine des services, qui devront, selon lui, donner des résultats « prochainement ». Le ministre des Transports a, pour sa part, annoncé que la compagnie aérienne nationale devra recourir à l’affrètement d’avions moyen et gros porteur pour renforcer sa capacité opérationnelle en prévision de la saison estivale, mais aussi de celle du Hadj 2024.

Ce chantier est lancé depuis plusieurs mois déjà. La compagnie devra le boucler avant le
début du grand rush estival sur ses vols pour que ses opérations se déroulent dans de bonnes conditions autant que possible.

Z. H.