Après le véto américain au conseil de sécurité : le massacre se poursuit à Gaza

0
382
Après le véto américain au conseil de sécurité : le massacre se poursuit à Gaza

L’offensive génocidaire de l’entité sioniste se poursuit ce samedi dans la bande palestinienne de Gaza, faisant 17.487 martyrs, pour plus des deux tiers des femmes et des moins de 18 ans, selon un dernier bilan publié vendredi par le ministère de la Santé.

Sur la ville de Khan Younès, dans le sud du territoire, une frappe sioniste a fait six martyrs, tandis que cinq autres sont tombés en martyrs dans une attaque distincte à Rafah, a affirmé le ministère ce samedi.

Selon l’ONU, plus de la moitié des habitations ont été détruites ou endommagées par l’agression dans le territoire, où 1,9 million de personnes, soit 85% de la population, ont fui leur foyer.

« Il fait si froid et la tente est si petite. Je n’ai que les vêtements que je porte. Je ne sais toujours pas quelle sera la prochaine étape », souffle Mahmud Abu Rayan, déplacé de Beit Lahia (nord).

Véto américain au conseil de sécurité : une complicité du massacre selon MSF

Le véto américain vendredi devant le conseil de sécurité de l’ONU a été rapidement condamné par les organisations humanitaires, Médecins sans frontières (MSF) déclarant que l’inaction du Conseil de sécurité des Nations unies le rend « complice du massacre » dans la bande de Gaza.

Une grande partie des 1,9 million de Gazaouis déplacés par l’agression se sont dirigés vers le sud, transformant Rafah, le long de la frontière fermée avec l’Egypte, en un vaste camp de réfugiés.

Pendant que le nombre de décès de personnels médical et humanitaire dans le conflit s’alourdit, un projet de résolution soumis à l’OMS par 17 pays membres et la Palestine, au statut particulier, a exigé vendredi que l’entité sioniste respecte pleinement ses obligations de protection envers ces travailleurs dans la bande de Gaza.

O.K/Agences