Arkab: L’Accord d’Alger, un acte fondateur d’un cadre de coopération exceptionnel

0
471
L'OPEP+ maintient sa réduction
Après le secrétaire général de l’OPEP, le ministre de l’énergie et des mines, Mohamed Arkab, a également rappelé la portée historique de l’accord d’Alger, du 28 septembre 2016, dont le 7e anniversaire est célébré ce jeudi.
Arkab a souligné, dans ce sens, que « l’Accord historique d’Alger a posé les fondations d’un cadre de coopération exceptionnel entre les principaux producteurs de pétrole, OPEP et non-OPEP ».
Le ministre a expliqué que ceci car l’accord « a permis au cours de ces 7 dernières années à œuvrer collectivement et solidairement à la restauration de l’équilibre et de la stabilité du marché pétrolier international dans l’intérêt des pays producteurs et de l’industrie pétrolière mais également pour le bénéficie des consommateurs de l’économie mondiale ».

L’Algérie à l’origine de la création de l’OPEP+

Il a, ainsi, souligné que cet accord du 28 septembre 2016 « marque un acte fondateur dans la consolidation des relations entre les pays membres de l’OPEP et les producteurs de pétrole non-membres de l’Organisation qui a permis deux mois plus tard à Vienne la signature, sur la base d’une proposition algérienne, de la Déclaration de Coopération plus connue sous le nom de OPEP+ ».
Le communiqué souligne également que « la tenue de cette réunion historique est l’aboutissement des efforts menés inlassablement par l’Algérie au cours des 18 mois précédents ».
Ces efforts, rappelle le communiqué, ont été déployés « pour amener les membres de l’OPEP et les principaux producteurs de pétrole non-membres de l’Organisation à agir collectivement de manière coordonnée et solidaire afin de restaurer la stabilité et l’équilibre du marché pétrolier international ».
Ces efforts ont été couronnés d’un succès éclatant, le 28 septembre 2016, lors de la conférence de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) qui avait tenu, à Alger, sa 170e réunion (extraordinaire) pour discuter de la situation du marché pétrolier international et d’explorer les moyens de remédier durablement aux déséquilibres et à l’instabilité persistante du marché.

Lire aussi: Pétrole: Le SG de l’OPEP rappelle l’importance de l’accord d’Alger