Assemblée générale de l’ONU : Intense activité diplomatique de Lamamra

0
62

Prenant part aux travaux de la 77éme session de l’assemblée générale de l’ONU, le ministre des Affaires étrangères, M. Ramtane Lamamra, s’est entretenu hier mardi à New York, avec ses homologues de Malte, de Sainte Lucie, d’Allemagne, de Bulgarie et de Croatie.

M. Lamamra a également reçu la responsable du département d’Etat américain, chargée des Affaires du Proche Orient, Barbara Leaf, et tenu une séance de travail avec le Secrétaire général de la Ligue Arabe, Ahmed Aboul Gheit.

« Outre l’examen des relations bilatérales et les voies et moyens de leur développement, ces rencontres ont permis de réaffirmer les positions constantes de l’Algérie et sa lecture objective des développements survenant au double plan régional et international. Elles ont constitué une occasion pour mettre en relief les efforts de l’Algérie en faveur de la promotion de la paix et de la stabilité, et ses démarches pour la cristallisation de solutions pacifiques aux crises » rapporte un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Dans ce cadre, la responsable américaine Barbara Leaf a qualifié l’Algérie de partenaire « solide » pour la paix et la stabilité dans la région et le continent africain. Mme Leaf s’exprimait au terme d’un entretien avec M. Lamamra durant lequel l’accent a été mis sur les efforts de l’Algérie au niveau arabe et africain au service des objectifs de la paix et la stabilité.

Réunion ministérielle du Groupe des amis de l’Initiative Mondiale pour le développement :

Par ailleurs, le chef de la diplomatie algérienne a pris part, à l’invitation de son homologue chinois M. Wang Yi, à la réunion ministérielle du Groupe des amis de l’Initiative Mondiale pour le développement.

Lancée par le Président chinois en septembre 2021 dans le contexte de la pandémie de la Covid-19, cette initiative vise principalement à renforcer la mobilisation de la communauté internationale pour l’accélération de la mise en œuvre de l’Agenda des Nations Unies en matière de développement.

Lors de cette réunion, M. Lamamra a insisté sur l’impératif de mobiliser les financements nécessaires pour la mise en œuvre de l’agenda 2030, et appelé au renforcement de la lutte contre les flux financiers illicites, la corruption et le blanchiment d’argent.

Il a réitéré la conviction de l’Algérie quant à la nécessité de mettre en place une nouvelle architecture internationale pour une coopération plus effective en matière de développement, basée sur l’égalité souveraine des Etats et prenant pleinement en compte les préoccupations des pays en développement.

Avec APS