Attaf entame une tournée européenne avec l’Italie comme 1re escale

0
3564
Il s'est exprimé sur le Washington Post. Niger, les mises en garde de Attaf

Par Samir Leslous 

Le ministre des affaires étrangères et de la communauté nationale à l’étranger, Ahmed Attaf, entamera une tournée européenne dont la première escale sera la capitale italienne Rome a annoncé le MAE algérien dans un communiqué. Après l’Italie, cette tournée conduira le chef de la diplomatie algérienne en Serbie et en Allemagne.

Selon la même source, M. Attaf discutera avec ses homologues italiens, Serbe et Allemand des questions régionales, notamment le Sahel et la guerre en Ukraine.

« Mandaté par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, M. Ahmed Ataf, entamera, à partir de ce soir, des visites de travail bilatérales en République d’Italie, en République de Serbie et en République Fédérale d’Allemagne », a annoncé le communiqué.

Ces visites s’inscrivent, est-il précisé, « dans le cadre du renforcement des relations bilatérales et du renforcement du dialogue politique sur les questions d’intérêts communs  et des préoccupations communes majeures entre l’Algérie et ses partenaires ».

Selon le même communiqué, « les relations de coopération bilatérale dans divers domaines seront particulièrement évaluées et les moyens de les améliorer seront étudiés ». La tournée a également pour objectif, précise le communiqué, d’échanger les vues sur l’évolution de la situation au niveau régional et international, notamment ceux liés aux espaces maghrébins, sahéliens et le Sahara, les régions de la Méditerranée et du Moyen-Orient, ainsi que la tension dans les relations internationales actuelles sur fond de guerre en Ukraine.

L’agence italienne Nova qui a consacré un long espace à cette visite sans, toutefois, s’étaler sur l’agenda européen du ministre, s’est concentré sur l’escale italienne d’Ahmed Attaf. « Le ministre est attendu à Rome dans les prochaines heures, et une rencontre avec le ministre italien des affaires étrangères, Antonio Tajani, est prévue demain matin » (aujourd’hui, ndlr), a rapporté Nova.

Tout en évoquant la qualité des relations entre l’Algérie avec la Serbie et l’Allemagne, l’agence italienne soutient que « le choix de commencer une tournée européenne par l’Italie confirme le partenariat stratégique entre les deux pays ». Un choix, en effet, somme tout naturel eu égard à la densité des relations et l’intensité de l’amitié entre les deux pays. Deux aspects de la relation algéro-italienne que Nova n’a pas omis de décortiquer.

Rappelant également que la visite de Attaf en Italie et sa rencontre avec Tajani aujourd’hui « font suite à la conversation téléphonique entre les deux ministres le 29 mars dernier dans le but d’approfondir l’amitié et la collaboration entre les deux pays, l’agence établit également un lien avec la prochaine rencontre prévue en juillet, dans le cadre du dialogue stratégique entre l’Italie et l’Algérie, important mécanisme de concertation, et surtout avec la visite d’État du président de la République prévue en Italie au mois de novembre prochain.

S. L.