Attaf: Le processus d’Oran a un rôle pivot dans le renforcement des rangs africains

0
159
Attaf convoque l'ambassadeur du Mali

S’exprimant à la clôture du 10e séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique, le ministre des Affaires étrangères, Ahmed Attaf, a affirmé que le processus d’Oran a prouvé son rôle pivot dans le renforcement des rangs des pays africains.

Ce processus, a t-il poursuivi, a prouvé son importance et son efficacité en faisant du continent une force unie et souveraine de ses positions et ses décisions en influant sur les décisions internationales, en particulier celles qui concernent l’établissement de la paix et de la sécurité dans ses différentes régions.

Attaf a également affirmé que les résultats auxquels ont abouti les discussions de cette rencontre, « consolideront les acquis et les réalisations qui ont été obtenus et s’appuieront pour renforcer et fortifier le bloc africain au Conseil de sécurité de l’ONU et atteindre des niveaux plus élevés de coordination et de coopération au service des objectifs et des priorités de notre continent ».

Le ministre a également souligné que « le groupe des membres africains du Conseil de sécurité est devenu, aujourd’hui, l’un des blocs politiques les plus importants du Conseil et l’un des plus cohérents et solidaires ».

L’Algérie est prête à assumer le mandat qui lui a été confié au Conseil de sécurité

Tout en rappelant que ce processus « vise essentiellement à adapter nos efforts collectifs à un objectif déterminé et une réponse efficace aux défis sécuritaires et politiques de notre continent », Attaf a soutenu que les délibérations du séminaire n’ont pas ignoré la gravité de la propagation des fléaux du terrorisme et du crime organisé, qui pèsent désormais de tout leur poids sur les fondements de la paix, de la sécurité, du développement et de la prospérité de notre continent ».

M. Attaf a souligné qu' »aujourd’hui, nous baissons le rideau sur la dixième session du processus d’Oran avec un sentiment de satisfaction face aux bons résultats qui ont été obtenus dans ce contexte et avec l’aspiration à faire davantage sur la voie de l’avancement de cet objectif stratégique qui est d’unifier la voix de notre continent et renforcer son influence positive sur la plus haute instance internationale spécialisée, en matière de paix et de sécurité internationale et autres organismes et instances internationaux ».

Il a ajouté : « A la lumière de ces résultats importants et constructifs, l’Algérie est aujourd’hui pleinement prête à assumer le mandat qui lui a été confié au Conseil de sécurité, pleinement engagée dans la coordination, la coopération et la solidarité avec ses frères africains et pleinement engagée dans la stricte voie tracée par le processus d’Oran, fidèle au visage de l’Afrique et fermement enracinée dans les valeurs et principes africains, unique dans ses buts et objectifs ».