Attentat terroriste au Niger : L’Algérie condamne

0
372
attentat Niger Algérie

L’Algérie a condamné « énergiquement » les attaques terroristes perpétrées samedi dernier au Niger, a rapporté hier soir un communiqué du ministère des Affaires étrangère et de la Communauté nationale à l’étranger.

« L’Algérie condamne énergiquement les attaques terroristes perpétrées, le 22 octobre 2022, dans la localité de Banibango, à l’ouest du Niger près de la frontière avec le Mali et qui ont pris pour cible des civils innocents », souligne le communiqué.

« En ces douloureuses circonstances, l’Algérie tient à exprimer sa compassion et ses sincères condoléances aux familles endeuillées et à réitérer sa solidarité sans faille avec le gouvernement et le peuple frère du Niger, pays voisin et ami avec lequel elle entretient des relations de qualité », ajoute la même source.

Selon le ministère des Affaires étrangère, « ces attentats, qui traduisent la sourde intention des bandes terroristes de répandre le chaos au Niger et dans toute la région du Sahel, ne sauraient entamer la détermination des pays de la région et celle de l’Algérie ainsi que leur volonté commune d’éradiquer ce fléau et de s’investir résolument dans une perspective prometteuse de paix et de prospérité partagée au bénéfice de leurs peuples ».

Au moins onze civils ont été tués, samedi 22 octobre, dans l’ouest du Niger lors de plusieurs attaques de groupes terroristes.

« Trois camions ont été interceptés par des hommes armés et les neuf membres à bord […] ont été tous assassinés. Deux autres personnes sur une moto ont été également tuées. » a déclaré un responsable municipal de Banibangou.

Les trois camions ont été attaqués sur une route sablonneuse et déserte entre la ville de Banibangou et la localité de Tizigorou, près de la frontière du Mali a expliqué aussi cette source. L’un des camions venait de quitter Banibangou où il avait livré la veille du ciment à des entrepreneurs, a précisé aussi le responsable.

« Selon les informations à notre disposition, il y a eu onze morts, deux camions brûlés et un autre emporté », a confirmé un député de la région. Deux des camions étaient chargés de vivres et partaient à Banibangou, a précisé l’élu.

Avec agences