BAC: 03 condamnations pour publication des réponses des épreuves

0
2057
Tribunal de Relizane

Le Tribunal d’El Oued a condamné, mercredi soir, une femme à une année de prison ferme et à une amende de 50.000 DA pour atteinte à l’intégrité de l’examen du Baccalauréat à travers la publication des réponses d’une épreuve sur les réseaux sociaux.

Selon un communiqué du parquet de la République près le même tribunal, la mise en cause, qui a publié les réponses de l’une des épreuves de l’examen du Baccalauréat sur les réseaux sociaux, a été présentée devant le juge et des poursuites judiciaires ont été engagées à son encontre en vertu d’une comparution immédiate.

Le juge a prononcé son verdict après présentation des preuves, condamnant la femme à une année de prison ferme et à une amende de 50.000 DA pour atteinte à l’intégrité de l’examen du Baccalauréat.

Une candidate et sa cousine condamnées à Mostaganem

Le tribunal de Mostaganem a également condamné une candidate et sa cousine pour délit de diffusion des réponses des épreuves du Baccalauréat, par l’utilisation de moyens de communication à distance.

Dans un communiqué du parquet près la Cour de Mostaganem, une candidate a été prise en flagrant délit de communication avec sa cousine qui lui dictait, par téléphone, les réponses de l’épreuve d’histoire-géographie ».

La candidate avait publié, mardi, les réponses de l’épreuve de philosophe (filière lettres et philosophie), dans un groupe privé via l’application Messenger.

Le communiqué précise que « la suspecte a été présentée, mercredi, devant le parquet, et poursuivie, en vertu d’une comparution immédiate, pour délit de diffusion des réponses des épreuves de l’examen du Baccalauréat, via des moyens de communication à distance ».

La candidate a été condamnée à un (1) an de prison ferme et une amende de 100.000 DA, tandis que sa cousine a écopé de 18 mois de prison, assortie d’une amende de 100.000 DA.