L'Algérie Aujourd'hui
Sports

Belmadi veut-il réellement rester ?

/Il y a ceux qui se demandent si Belmadi va rester ou partir et d’autres qui se posent la question de savoir qui de Belmadi ou d’Amara quittera le navire. Certains vont encore plus loin et spéculent déjà sur l’identité du remplaçant de l’un ou de l’autre, mais à notre sens, la vraie question, celle qui n’a pas encore été posée, du moins publiquement, c’est de savoir est-ce que Djamel Belmadi veut rester coach des Verts.

Il faut bien le dire, rien dans ses déclarations faites après le match n’indique qu’il veut continuer à être le sélectionneur des Fennecs. A la question de savoir s’il va prendre ses responsabilités et démissionner en cas d’échec, comme il l’avait promis avant cette double confrontation, Djamel Belmadi répondra : «Il y a trop d’émotion, je ne peux répondre d’une manière claire à cette question, ni faire le bilan de ce qu’on a fait, je vais prendre quelques jours pour me remettre de tout ça avant de prendre ma décision», dira-t-il avant de donner un petit indice de ce qui pourrait-être cette décision : «… Mais il y a de fortes chances que je fasse plaisir à ceux qui veulent me voir partir, ceux qui travaillent pour certains lobbys, quelques plateaux de télévision et même quelques-uns présents aujourd’hui dans cette salle. Pour moi, la question est simple : pourrais-je être utile à mon pays ? si oui, je reste, si je juge que je ne peux plus servir mon pays, je partirai». Djamel Belmadi aurait pu annoncer sa démission à la fin du match, comme le pensaient tous ceux qui étaient dans la salle, sinon dire qu’il était prêt à rester sous conditions, au lieu de ça, il a entretenu le suspense comme pour dire : «Si vous voulez que je reste, il faudra d’abord me le demander et ensuite me convaincre d’accepter».

Que fera le successeur d’Amara ? 

Certains à la FAF et au sein même de la sélection nous ont fait savoir que l’avenir de Belmadi dépend directement de celui d’Amara à la tête de la FAF. «C’est simple, Si Amara est maintenu, Belmadi partira, c’est sûr, cependant si Amara démissionne ou est poussé à le faire, il y a des chances que Djamel reste au moins jusqu’à la CAN 2023, mais dans les deux cas, rien ne garantit que Djamel reste», nous disait hier matin un membre très proche du sélectionneur. «Il en a marre de la passivité de la FAF face à la hogra des arbitres et des officiels de la CAF, il en a marre de l’amateurisme de certains et du manque d’initiatives d’autres, il est fatigué, il veut partir, prendre une année sabbatique avant de reprendre le terrain, je pense qu’il va annoncer son départ dans les jours à venir», nous dira une autre source proche du coach. Selon nos informations, Amara devrait annoncer sa démission aujourd’hui. Il faudrait plusieurs semaines, voire des mois pour organiser une AGO puis une AGE et désigner son successeur. D’ici là, Belmadi aura largement le temps de réfléchir à ce qu’il veut réellement, et au futur patron de la FAF de décider s’il veut continuer avec Belmadi ou ouvrir une nouvelle page avec un nouveau sélectionneur.

Les chances de rejouer le match quasi inexistantes

Pour ce qui est des rumeurs disant que le match pourrait être rejoué suite à des réserves que compterait déposer la FAF sur l’arbitre Gassama, des experts dans le droit du sport, à l’image de Tarik Al Alaimi, pensent qu’il n’y a aucune chance que la FIFA fasse rejouer la rencontre. «De ce que l’on sait présentement, Gassama est coupable d’erreur d’appréciations, tout ce que peut faire la commission d’arbitrage de la FIFA, c’est sanctionner le referee. Malheureusement pour l’Algérie, les jeux sont faits et rien ni personne ne peut changer cette réalité. SI c’était le cas, l’Afrique du Sud aurait rejoué son match suite aux erreurs manifestes de l’arbitre sénégalais qui a offert un penalty imaginaire à l’adversaire qui a causé élimination des Bafana Bafana. La FIFA ne fait pas rejouer des matchs à cause d’erreurs d’arbitrage, notamment depuis que la VAR existe, il faut beaucoup plus que ça pour la pousser à prendre une décision aussi importante», dira-t-il au journal Al Arabi Al Jadid. De ce fait, on peut dire qu’à moins que l’Algérie ne fournisse des preuves concrètes de corruption, Belmadi et son équipe regarderont le Cameroun jouer au Qatar à la télévision.

R. M.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus