Benhamouda forme son équipe pour piloter Air Algérie vers les sommets

0
4613
Aviation civile Hamza Ben Hamouda

PAR ZINE HADDADI

La direction d’Air Algérie a connu de grands chamboulements depuis l’arrivée de Hamza Benhamouda à sa tête en février dernier. Le nouveau président-directeur d’Air Algérie a procédé ces derniers jours à un grand remaniement au sein de la direction de la compagnie. Les nouveaux changements opérés par Benhamouda ont concerné d’importantes directions dans la hiérarchie d’Air Algérie, comme le secrétariat général, la communication, l’exploitation, la direction commerciale et le revenu management.

Plusieurs changements à Air Algérie

Ainsi Benhamouda a décidé de mettre fin aux fonctions de Sofiane Aït Abdelmalek en tant que secrétaire général d’Air Algérie. C’est Bouzghaia Abdelaziz qui a été choisi pour le remplacer, selon un communiqué de la compagnie. Amine Andaloussi quitte lui aussi le département de la communication, dont il a été directeur et porte-parole d’Air Algérie pendant cinq ans. Ce dernier a été appelé à diriger par intérim la direction de la brand management (DBM), ajoute le communiqué. Mme Bedjaoui-Chaouche Souad a été dispensée de son poste de directrice de la relation clients et prend la tête de la division commerciale en remplacement de Amiar Yacine qui en était responsable par intérim. Chkembou Djamel, commandant de bord d’Airbus A330-200, devient responsable de la division d’exploitation en lieu et place de Mohamed Ali Allali, commandant de bord lui aussi, qui quitte ses fonctions. Réda Benmiloud, directeur du centre de contrôle de l’exploitation, relevé de ses fonctions lui aussi, est remplacé par Dahache Mohamed qui était jusque-là directeur adjoint dans la direction de la programmation. Kouah Hassina a été nommée directrice adjointe au sein de la division des opérations, un département au sein duquel elle a été cadre supérieur. Boutemadja Samy Karim quitte son poste de directeur adjoint au sein du centre de contrôle de l’exploitation et devient directeur revenu management en remplacement de Fouad Faidi, relevé de ses fonctions.

Benhamouda poursuit donc les changements touchant la direction d’Air Algérie qu’il a entamés depuis sa prise de fonctions le mois dernier. Depuis sa nomination, le nouveau PDG a déjà procédé à des changements au sein de la direction de la maintenance et de la réparation des aéronefs ainsi qu’à la direction des ressources humaines.

Air Algérie poursuit sa mue

Moins d’un mois après sa désignation à la tête d’Air Algérie, Benhamouda a quasiment opéré des changements au sein de toutes les structures stratégiques de la compagnie. Le nouveau patron du pavillon national s’entoure d’une nouvelle équipe pour mener à bien la mission qui lui a été confiée. Benhamouda a pris les rênes d’une compagnie aérienne lancée sur plusieurs chantiers de restructuration et avec de grandes ambitions d’élargissement de son réseau de destination.

La suppression de plusieurs lignes récemment ouvertes ou relancées pour des raisons de rentabilité commerciale ne signifie nullement un pas en arrière dansles projets d’élargissement du réseau. Air Algérie s’apprête à renforcer sa flotte par l’arrivée de quinze
nouveaux avions dernier cri, acquis officiellement auprès d’Airbus pour les modèles gros
porteurs et auprès de Boeing pour le moyen porteur. Une flotte renforcée et renouvelée ainsi qu’un redéploiement au niveau international, notamment en Afrique, où de nouvelles liaisons ont été ouvertes et relancées dernièrement, qui font d’Air Algérie une compagnie avec un fort potentiel de développement à l’avenir. Air Algérie veut retrouver la place d’une compagnie incontournable en Afrique et également conquérir de nouveaux cieux en Asie avec l’ouverture de Kuala Lumpur, annoncée parmi tant d’autres liaisons dans ce continent, mais aussi en Europe comme Amsterdam.

La ligne Alger-New York a également connu des avancées considérables. L’actuel PDG d’Air Algérie a lui-même discuté du projet avec l’ambassadrice des Etats-Unis en Algérie, alors qu’il était à l’époque directeur de l’agence nationale de l’aviation civile. Longtemps décrite comme un géant aux pieds d’argile, notamment durant les années où elle est passée par de nombreuses difficultés, Air Algérie, avec les résultats financiers enregistrés l’année
dernière, veut avancer à pas sûrs vers son décollage tant attendu.

Z. H.