L'Algérie Aujourd'hui
Brèves

Blida : baisse de l’ordre de 10% dans la production d’eau potable

Une baisse de l’ordre de 10% a été enregistrée récemment dans le volume de production d’eau potable à Blida en raison du manque de précipitations pluviales, a-t-on appris hier du directeur des ressources en eau de la wilaya. « La wilaya, qui avait enregistré en novembre dernier une disponibilité en eau potable suite à une hausse de 20% dans le volume de production due à d’importantes précipitations pluviales, a renoué avec le stress hydrique en raison de la rareté des eaux pluviales ayant impacté sur le volume de production », a indiqué Abdelkrim Allouche. Il a déploré, à ce titre, une baisse dans le débit de la majorité des sources d’eau, considérées parmi les sources d’approvisionnement principales de la population, à l’instar de l’Oued Lekbir et Chiffa, au même titre qu’un recul dans le rendement des forages d’eau. Le directeur des ressources en eau de Blida a prédit, qu’en cas de persistance du stress hydrique pour au moins un autre mois, la wilaya pourrait faire face, durant à l’avenir, « à des difficultés dans la couverture des besoins des citoyens, ceci d’autant plus qu’elle dépend à 80% des eaux souterraines et au vu de la hausse de la demande en la matière suite à la création de nouveaux pôles urbains ». La wilaya de Blida avait connu l’été dernier une grave crise dans la distribution d’eau potable, en dépit du renforcement des structures de production avec près de 47 nouveaux forages d’eau.

Un fait ayant contraint les autorités concernées à prendre des mesures urgentes portant, notamment, modification du programme de distribution d’eau qui se fait désormais une fois tous les trois jours, voire même une fois tous les cinq jours, pour couvrir les besoins de la population.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus