L'Algérie Aujourd'hui
Brèves

Bouira : présentation d’une étude pour le développement du pôle touristique de Tikjda

Une « Etude préliminaire pour le développement global du pôle touristique de Tikjda » (Bouira) a été présentée dimanche par l’Entreprise publique Métro d’Alger (EMA), lors d’une rencontre tenue au siège de la wilaya, en présence des responsables des secteurs concernées. Le président directeur général de l’EMA, Arezki Ali, a expliqué à la presse qu’il s’agit d’une « étude préliminaire portant sur le développement du pôle touristique de Tikjda, à travers la réhabilitation des remontées mécaniques ». Un exposé détaillé sur la réalisation d’une télécabine à Tikjda, en trois phases, a été présenté par un des responsables de cette entreprise publique. « L’exposé porte, dans un premier temps, sur la réalisation d’une télécabine devant relier le Centre national des sports et loisirs de Tikjda (CNSLT) au sommet de l’Akkouker, puis vers le chalet du Kef sur une distance de 4 km », a détaillé le directeur des projets à l’EMA, Brahim Bouchrit.  Pour la première phase, les représentants de l’EMA ont proposé de réaliser une télécabine pour relier le CNSLT au sommet de l’Akouker avec la mise en place de structures légères et de stations simples et conformes aux normes environnementales. Une fois réalisée, « cette première télécabine pourra transporter jusqu’à 2.400 personnes par heure et faire un parcours de six mètres par seconde », a précisé M. Boucherit. Dans la 2e phase de son étude préliminaire, l’EMA a estimé aussi nécessaire de réaliser une deuxième télécabine pour relier le sommet d’Akouker au site du chalet du Kef, alors que la troisième et dernière étape est axée sur la réalisation d’une remontée par câble pour relier le carrefour-bas de Slim au chalet du Kef, selon les détails communiqués par le directeur des projets de l’EMA. Abandonnées depuis les années 1990, les remontées mécaniques de Tikjda se trouvent dans un état complètement dégradé.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus