CAN-2023 : Algérie-Angola (21h) : Pour une entrée en force !

0
58

DE BOUAKÉ : MALIK A.

L’équipe d’Algérie affronte l’Angola ce soir à Bouaké, pour son entrée en coupe d’Afrique des nations (CAN-2023). Les Verts auront l’occasion d’effacer le cauchemar de la dernière édition en réussissant une entrée en force. Avec un effectif de grande classe, Djamel Belmadi dispose d’assez d’arguments qualitatifs pour viser la première place du groupe à travers un sans-faute qui lui offrirait la possibilité de se projeter dès à présent et de viser, de garder la main et de recevoir à Bouaké en huitièmes de finale sur ce même terrain du stade de la Paix.

Pour ce faire, il est impératif de bien débuter la compétition et de s’assurer le gain mis en jeu ce soir à même de se rassurer, d’emmagasiner de la confiance, indispensable dans ce genre de tournois fermés, et d’entrevoir la suite du parcours avec autant d’optimisme que d’aplomb. D’autant plus que contrairement à l’édition précédente et à tous les désagréments qui ont précédé le déplacement à Douala, le staff technique a eu, cette fois-ci, toute latitude d’appliquer à la lettre et avec aisance la feuille de route tracée et le plan de travail préalablement établi.

Les joueurs sont sereins et ont énormément apprécié leur séjour, avant de reprendre le chemin des entraînements hier à 17h30 au lycée classique, pour ce qui a été l’ultime galop avant d’entrer dans le vif du sujet et de tenter de prendre la mesure de la troupe à Pedro
Goncalves, qui défendra l’honneur du football angolais, présent en coupe d’Afrique des nations pour la 9e fois de son histoire.

Privés de leur élément le plus connu, l’attaquant de la Fiorentina M’bala N’zola, les Palancas Negras tenteront, pour leur part, de briller pour leur retour à ce niveau de la compétition après avoir manqué l’édition de 2021 au Cameroun. Quart de finaliste en 2008 puis en 2010 à domicile où ils avaient été tenus en respect par les Verts de Rabah Saâdane (0-0), l’adversaire de l’EN présente surtout la particularité de savoir défendre en bloc. Un détail qui n’a forcément pas échappé à Djamel Belmadi, qui aspire avec force et détermination à réussir son entrée en matière ce soir. Une condition sine qua non pour espérer rééditer l’exploit de 2019 et se parer d’or et de gloire.

M. A.