Céréales et phosphate, 2 dossiers importants au menu du Conseil des ministres

0
10

/Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, présidera ce matin un Conseil des ministres dont l’ordre du jour tournera autour du suivi de la situation et les prévisions de production des céréales et du Phosphate.

Il est clair qu’avec l’inflation mondiale des prix céréales, des tensions risquent de se produire dans un proche avenir en raison du conflit russo-ukrainien, sachant que ces deux pays représentent plus de 30% de la production mondiale. L’Algérie étant l’un des plus gros importateurs de blé au monde, des programmes de densification de la production nationale sont mis en place pour réduire la dépendance du pays à l’importation de cet aliment stratégique. L’année dernière a été marquée par un recul de la production nationale qui a décalé les prévisions à la hausse de la production en raison du stress hydrique qui a frappé le pays, des actions complémentaires devraient être mises en place pour arriver, dans un premier temps, à réduire au maximum les importations de l’Algérie avant d’arriver à moyen terme à l’autosuffisance. Pour rappel, près de 2 millions de tonnes ont déjà été importées depuis le début de l’année, à un moment où les prix mondiaux dépassent les 400 dollars la tonne, alors qu’ils ne dépassaient pas les 180 dollars il y a un an. Pour ce qui est du phosphate, le partenariat lancé récemment avec des entreprises chinoises pour un projet intégré de transformation de phosphate fera de l’Algérie l’un des plus grands producteurs, voir exportateurs d’engrais au monde à un moment où les prix des engrais phosphoriques, engrais azotés et autres intrants agricoles frôlent des sommets (en matière de prix) jamais égalés. Le choix stratégique du phosphate reste étroitement lié à la disponibilité du gaz en Algérie, un élément crucial dans l’industrie du phosphate. La programmation de ce dossier à l’ordre du jour du Conseil des ministres de ce matin révèle l’intérêt qu’accorde l’Etat à l’évolution du projet qui devrait entrer dans sa phase opérationnelle avant la fin de l’année, aux dires du ministre de l’Energie et de mines. Le communiqué de la présidence de la République ajoute qu’il sera question, aussi, de la mise en œuvre du programme complémentaire au profit de la wilaya de Khenchela, de l’adoption de l’accord relatif à l’enseignement de la langue arabe dans les écoles primaires en France, ainsi que d’un projet de loi relatif aux relations de travail.

B. A.