Chengriha : «Résoudre la crise loin des agendas étrangers»

0
43
Said Chengriha

/Le chef d’Etat-major de l’Armée nationale, Saïd Chengriha, a reçu hier son homologue libyen, le général-major Mohamed Ali Al-Haddad. Cette visite intervient le jour de l’ouverture du dépôt de dossiers de  candidatures pour les élections présidentielles libyennes prévues le 24 décembre 2021 et à 4 jours de la conférence internationale sur la Libye qu’organise la France.   

La réunion s’est déroulée en présence du secrétaire général du ministère de la Défense nationale, des commandants des forces nationales et de la gendarmerie, des chefs de départements et directeurs centraux du ministère de la Défense nationale et de l’Etat-major de l’Armée nationale populaire, et des membres de la délégation militaire libyenne. Lors de cette rencontre, les deux parties ont discuté du contexte sécuritaire régional. Elles ont souligné la nécessité de coordonner les efforts pour relever les défis sécuritaires émergents, en particulier au niveau de la frontière sud commune, ainsi que de trouver les moyens de renforcer les relations de coopération militaire. Ils ont également échangé des vues sur des questions d’intérêt commun. «Je tiens à vous rassurer quant à la solidarité du peuple algérien dans son ensemble à son homologue libyen, depuis le début de la crise en 2011. Je vous exprime également le soutien de mon pays à vos efforts sincères et inlassables pour résoudre cette crise, et d’unir les parties libyennes loin de toutes querelles et agendas étrangers. Notre position découle de la profondeur des relations historiques qui unissent les deux peuples frères. Par conséquent, il est nécessaire d’accélérer la sortie de crise que traverse votre pays, afin qu’il puisse retrouver son rôle d’acteur clé du rétablissement de la paix et de la stabilité dans la région», déclare le vice-ministre de la défense algérien.

Pour sa part, le général Major  Muhammad Ali Al-Haddad a réaffirmé la gratitude du peuple libyen pour les efforts inlassables déployés par l’Algérie pour rapprocher les points de vue des parties libyennes et unir les rangs de la communauté libyenne interne». A quelques kilomètres de là, le président e la République Abdelmadjid Tebboune, a dénoncé les interventions et manipulations étrangères dont est victime la Libye en ce mois crucial pour son avenir et aussi celui de la région.

Le vice-président du Conseil présidentiel libyen évoque la réouverture des frontières

Le général Major Mohamed Ali Al-Haddad était accompagné de Moussa Al-Kouni, vice-président du Conseil présidentiel libyen. Ce dernier  a été reçu par le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Brahim Boughali. «Nous avons besoin de l’Algérie en cette conjoncture que traverse la Libye, notamment à l’approche des élections présidentielles et législatives », a déclaré à l’APS Al-Kouni, précisant que ces rencontres «sont plus que fraternelles, elles unissent un seul peuple dans deux pays ». Et d’ajouter : « Nous avons également besoin que l’Algérie soit informée des développements survenus en Libye, ainsi que sur la scène internationale ». M. Al-Kouni a précisé que « plusieurs questions seront abordées », à l’occasion de sa visite à Alger, à l’instar de l’ouverture des lignes aériennes et terrestres entre les deux pays ».

.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici