Chorfa : «L’aéroport d’Alger va fonctionner à pleine capacité»

0
358
aéroport d'Alger

« Tous les travaux liés à l’aéroport international d’Alger sont finalisés », a déclaré le ministre des Transports, Youcef Chorfa, qui a supervisé, hier, l’entrée en service de la piste d’atterrissage secondaire de l’aéroport international d’Alger.

PAR ASSIA T.

« Cette nouvelle piste d’atterrissage permettra à l’aéroport international d’Alger de fonctionner à pleine capacité, estimée à 18,5 millions de passagers par an, à même de l’ériger en l’un des plus grands aéroports du Bassin méditerranéen », a confié M. Chorfa à la
presse, en marge de sa visite de travail et d’inspection à nombre de projets dans la capitale, en compagnie du wali d’Alger, Mohamed Abdennour Rabehi.

L’aéroport international Houari-Boumediene sera, « grâce à cet important acquis », un « aéroport pivot qui reliera les aéroports des différentes capitales africaines, européennes et asiatiques », a affirmé le ministre.

La piste peut, en effet, accueillir les avions qui renforceront prochainement la flotte aérienne algérienne, Air-Algérie devant acquérir 15 nouveaux aéronefs en plus de 10 autres », a-t-il souligné.

Réalisée par des Algériens en un temps record, cette extension pourrait permettre, à compter d’aujourd’hui, aux avions gros porteurs d’y atterrir, à même de contribuer à la
dynamisation commerciale au niveau de l’Aéroport international d’Alger, a-t-on expliqué à cette occasion.

Appel à la promotion de la ligne ferroviaire de la gare de l’aéroport

Lors de cette visite, M. Chorfa s’est enquis de la cadence d’avancement des travaux du projet d’extension du métro d’Alger jusqu’à cette infrastructure vitale. D’après lui, « les travaux d’aménagement du couloir réservé aux rames de métro seront lancés au quatrième
trimestre de 2023 ».

M. Chorfa s’est également rendu à la gare ferroviaire de l’aéroport, où il a mis l’accent sur lanécessité de prendre en compte le pouvoir d’achat du citoyen lors de la définition des tarifs des tickets.

Les tarifs doivent être « étudiés », notamment ceux destinés aux familles algériennes, selon M. Chorfa. Le ministre des Transports a également souligné l’impératif de promouvoir la qualité des prestations offertes afin qu’elles soient à la hauteur des attentes des voyageurs, notamment à travers la dotation des trains des commodités nécessaires, y compris le

réseau internet. Il a appelé à une meilleure promotion de la ligne ferroviaire de la gare de l’aéroport, étant donné que celle-ci demeure « inconnue ».

M. Chorfa a, dans cette optique, fait remarquer que le trajet depuis Sidi-Abdellah jusqu’à cette gare prend « environ 50 minutes ».

Port d’Alger : «Réception de deux quais en fin d’année»

Le ministre des Transports s’est rendu également rendu au port d’Alger, où il s’est enquis des travaux de restauration de quatre quais ayant connu des détériorations « importante » (quais 18, 19, 20 et 21).

« Pour une première étape, deux quais seront réceptionnées à la fin de l’année en cours », d’après M. Chorfa. Il s’agit des quais 18 et 21.

Les deux autres seront reçus « avant la fin du premier semestre 2024, ce qui devrait augmenter la capacité de réception du port ».

« Une opération similaire sera effectuée au port de Annaba, et ce, au cours du troisième trimestre de l’année 2023 », d’après le ministre, qui a terminé sa visite en donnant le coup d’envoi du programme de liaisons maritimes estivales en bateaux de plaisance au niveau de la promenade des Sablettes.

A. T.