Commerce extérieur : Forte hausse des volumes d’importation en 2023

0
1661
Commerce extérieur : Forte hausse des volumes d'importation en 2023

Par Nabil M.

Dans l’intérêt d’accompagner la relance de l’économie et d’assurer la disponibilité des produits et matières premières sur le marché national, les importations de marchandises de l’Algérie ont connu une importante hausse en volume pour l’année 2023.

Dans un rapport publié par l’office national des statistiques (ONS), il est indiqué que l’année 2023 a enregistré une augmentation des importations globales de marchandises en volume de 21,9% par rapport à l’année 2022, ce qui représente une augmentation conséquente par rapport aux autres années, au cours desquelles ces volumes d’importations enregistraient chaque année une baisse. En comparant les volumes des importations de l’année 2022 à ceux de 2021, à titre d’exemple, on remarque une baisse de 5,4%, qui avait suivi une précédente baisse de 4,7% en 2021, par rapport à 2020.

Cette forte hausse des volumes d’importation de l’année dernière est tirée, selon les statistiques de l’ONS, par la hausse du volume de toutes les catégories de produits, avec une tendance plus volumineuse pour les importations des machines et matériel de transport, avec un taux de 60,3%. Cet important volume pour cette catégorie est expliqué par le lancement de certaines industries ainsi que le retour des importations des véhicules en 2023.

Dans la deuxième position des catégories qui ont enregistré une hausse de volume, on retrouve les articles manufacturés divers, avec une hausse de 31,5%, suivis des combustibles minéraux, lubrifiants et produits connexes, avec un volume en hausse de 16,3%. Quant aux huiles, graisses et cires d’origine animale ou végétale, elles ont enregistré une augmentation en volume d’importation de 14,4%, suivies par les produits alimentaires et animaux vivants avec 13,8% de volume en plus pour 2023.

D’autres produits ont également connu une hausse du volume des importations, notamment les produits chimiques et produits connexes, les articles manufacturés et les matières brutes non comestibles, sauf carburants, affichant des augmentations respectives de leurs volumes de 10,3%, 6,8% et 1,9%, à l’exception de la catégorie des boissons et tabac, qui enregistre une légère baisse de 0,2%.

Une hausse des importations en valeurs de plus de 4%

Cette hausse des importations en volume pour l’année dernière a été accompagnée par une légère augmentation en valeur par rapport à l’année 2022, due essentiellement à l’importante évolution des chiffres des importations, mais aussi à une baisse des prix de certaines marchandises sur les marchés internationaux.

Ainsi, l’ONS a indiqué dans son dernier rapport que les importations de marchandises se sont élevées en 2023 à 5794 milliards de DA, contre 5539,7 milliards de DA au cours de l’année précédente, soit une hausse en valeurs courantes de 4,6%. Cette hausse des valeurs est tirée principalement par une importante augmentation des importations des machines et matériel de transport à hauteur de 42,9% au cours de l’année 2023. En 2022, les valeurs des importations avaient enregistré une hausse de 8,6% par rapport à 2021, alors que par rapport à 2020 les valeurs des importations avaient dépassé 16%.

Par ailleurs, l’office national des statistiques a noté dans son rapport que les prix à l’importation de marchandises ont enregistré une baisse de 14,2% en 2023 par rapport à l’année 2022, ce qui a contribué à alléger la facture d’importation de l’Algérie malgré la hausse du volume des produits importés. Ainsi, d’importantes baisses des prix ont été constatées sur certaines marchandises durant l’année écoulée, en comparant à l’année d’avant, ce qui est le cas des huiles, graisses et cires d’origine animale ou végétale qui ont connu une baisse conséquente de 28,9% des prix à l’importation.

Il est remarqué que presque toutes les catégories de produits ont enregistré des diminutions des prix à l’importation de marchandises durant l’année 2023 par rapport à l’année 2022, à savoir les produits alimentaires et animaux vivants, avec une baisse de 20,1%, les combustibles minéraux, lubrifiants et produits connexes, qui ont connu également une baisse des prix de 13,8%, ainsi que les articles manufacturés divers qui ont baissé de 12,3%. Pour les machines et matériel de transport, les prix à l’importation ont connu une baisse de 10,7%, ce qui est également le cas pour les produits chimiques et produits connexes, avec 9,6% de baisse, les articles manufacturés de 9,0%, les matières brutes non comestibles, sauf carburants, à 6,7% et enfin les boissons et tabacs de 0,5%, de baisse.

N.M.