Commission de prévention et de lutte contre le Cancer: Le décret publié au JO

0
58
Décret

Le décret présidentiel portant création de la Commission nationale de prévention et de lutte contre le cancer et fixant son organisation et son fonctionnement a été publié dans le dernier numéro du Journal officiel.

Cette commission placée auprès du président de la République, est chargée, notamment de « proposer les éléments de la stratégie nationale de prévention, de lutte, de suivi et d’évaluation du cancer, d’assurer la coordination et le suivi des activités du plan national de prise en charge des patients atteints du cancer et son évaluation « .

Le décret précise que la Commission a pour mission de « renforcer les mesures de prévention contre les différents types de maladies cancéreuses, notamment leur détection précoce, en coordination avec les différents secteurs concernés ».

Elle est également chargée « d’assurer leur suivi, d’encourager et d’activer la recherche scientifique dans le domaine des maladies cancéreuses », de « proposer la mise en place des mécanismes opérationnels de vigilance, à l’effet de prévenir la pénurie des médicaments et des dispositifs médicaux nécessaires à la prise en charge du cancer « .

Le décret précise également que cette commission est appelée à « initier la mise en place des dispositifs de détection et d’alerte précoce pour collecter les informations liées à l’évolution et à la propagation de la maladie, ainsi que les mécanismes dédiés à sa lutte » et à « initier des activités d’information et de sensibilisation et stimuler la communication sociale, en coordination avec la société civile ».

Un mécanisme de vigilance et de consultation 

Le président de la Commission nationale, considérée comme « un mécanisme de vigilance et de consultation » dans le domaine de prévention et de lutte contre le cancer, « élabore, tous les six (6) mois, un rapport détaillé sur les activités de la Commission, qu’il soumet au Président de la République », prévoit le décret.

Ce rapport doit également comprendre « un état détaillé sur l’évolution du cancer et des propositions portant sur les mécanismes de prévention et de lutte y afférents ».

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a procédé, dimanche, à l’installation des 6 membres de cet « organe permanent de coordination, de suivi et d’évaluation des activités de prévention et de lutte contre le cancer ».