L'Algérie Aujourd'hui
Le Monde

Condamnation unanime des attaques meurtrières contre les Emirats

/Les attaques meurtrières des Houthis lancées lundi contre les Emirats arabes unis ont suscité l’indignation de nombreux pays arabes et occidentaux, ainsi que des instances internationales.

Les Emirats sont membres de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite et qui intervient au Yémen depuis 2015 pour soutenir les forces gouvernementales contre les Houthis. Cette guerre est entrée lundi « dans une nouvelle dimension », après les attaques des Houthis contre Abou Dhabi qui ont fait 3 morts et 6 blessés. Après l’attaque revendiquée par les Houthis, la coalition a mené des raids aériens sur la capitale yéménite, Sanaa. L’Algérie a condamné « vigoureusement », lundi, ces attaques ayant ciblé la zone de Mussafah et l’aéroport international d’Abou Dhabi, présentant « ses sincères condoléances aux Emirats arabes unis et aux familles des victimes ainsi que ses souhaits de prompt rétablissement aux blessés ».

Guterres appelle à la retenue

De son côté, le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a condamné les attaques des Houthis, a déclaré son porte-parole Stephane Dujarric, rappelant que les attaques contre les infrastructures civiles et les civils « sont interdites par le droit international humanitaire ».  Le chef de l’ONU a exhorté toutes les parties à faire preuve d’un maximum de retenue et à éviter toute escalade dans un contexte de tensions accrues dans la région, soulignant qu’il n’y a pas de solution militaire au conflit au Yémen. L’Union européenne a aussi fermement condamné l’attaque, soulignant qu’elle exacerbait les risques d’escalade de la crise yéménite. « Les attaques contre les civils et les infrastructures civiles sont inacceptables », a déclaré le porte-parole de l’Union européenne pour les Affaires étrangères, Peter Stano dans un communiqué. Dans le même cadre, la Ligue arabe et son organe législatif, le Parlement arabe, ont fermement condamné l’attaque « terroriste » menée par les Houthis, soulignant que l’attentat est « une menace flagrante » pour la stabilité de la région arabe. Les Etats-Unis ont vivement condamné l’attaque qui a visé la capitale des Emirats arabes unis, a déclaré le conseiller à la sécurité nationale américaine, Jake Sullivan, ajoutant: « Notre attachement à la sécurité des Emirats est inébranlable et nous nous tenons aux côtés de nos partenaires émiratis contre toutes les menaces pesant sur leur territoire ». A Paris, le président français Emmanuel Macron a « condamné fermement » ces attaques et  apporté son « soutien » à Abou Dhabi, a indiqué la présidence française, en précisant que la France restait « mobilisée en faveur d’une solution politique durable au Yémen ». Un peu plus tôt, le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian avait estimé que ces attaques menaçaient « la sécurité du territoire des Emirats et la stabilité de la région ». Plusieurs pays arabes ont également condamné l’attaque. Dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères, la Tunisie a exprimé « sa sympathie et son entière solidarité avec les Emirats arabes unis et son rejet absolu de toutes les attaques visant la sécurité et la souveraineté de ce pays frère et de toutes les menaces qui compromettent la stabilité de toute la région et constituent une infraction flagrante des lois internationales ».

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus