L'Algérie Aujourd'hui
A la Une Dernières infos

Condor Electronics poursuit son développement

/Condor Electronic a annoncé, hier via un communiqué de presse, avoir obtenu six nouvelles autorisations d’exploitation pour de nouvelles unités de production implantées dans la zone industrielle de Bordj Bou Arréridj.

Le groupe industriel algérien, spécialisé dans l’électronique, l’électroménager et la téléphonie peut, ainsi, poursuivre son développement après avoir connu, ces dernières années, un coup de frein à travers la suspension des importations de kits CKD/SKD,  indispensables pour le fonctionnement de ses unités de production, et l’emprisonnement.  Le groupe privé algérien donne plus de détails en précisant que cinq autorisations ont été délivrées au nom de l’entreprise Bordj Steel, filiale du groupe Condor spécialisée dans la production de charpente métallique, panneaux sandwiches et galvanisation. «Cette filiale dont l’unité de production offre actuellement, plus de 420 postes d’emplois, et qui permettra, d’ici la fin de l’année en cours, d’atteindre les 500 emplois», précise le communiqué du groupe privé algérien. La dernière autorisation d’exploitation a pour sa part été octroyée à l’unité de production de réfrigérateurs du groupe, un complexe qui «offre 900 nouveaux emplois, avec une capacité de production de 400.000 unités par an», note la même source. Inauguré il y a deux semaines par le ministre de l’Industrie, la mise en service de ce nouveau complexe permettra à Condor de porter sa production totale à plus de 800.000 réfrigérateurs par an, «dont 30% sont destinés à l’export vers des marchés africains». Des marchés où la demande est «grandissante», souligne le  même communiqué. Pour rappel, Condor Electronics qui ambitionne de s’ouvrir vers la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Mali est déjà présents en Tunisie, en Libye en Mauritanie, au Sénégal, au Bénin et au Congo. Près de 80 millions de dollars ont été réalisés comme chiffre d’affaires cumulé à l’export lors des trois dernières années, et les ambitions demeurent grandissantes, surtout depuis l’inauguration, l’année dernière, de l’unité de production du panel télé (dalles). Un investissement réalisé dans le but d’augmenter le taux d’intégration de ces téléviseurs et faire baisser leur prix pour être plus compétitifs. Cet investissement permet, ainsi, à Condor de porter le taux d’intégration à 62% (contre 22% auparavant), et de faire baisser le prix des téléviseurs de 15%.

B. A.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus