Confiscation des biens de l’ambassade d’Algérie au Maroc: Une affaire « close »

0
3608
Attaf reçoit le Premier ministre palestinien

Le ministre des Affaires étrangères, Ahmed Attaf, a affirmé, ce mardi, que l’affaire de la confiscation des biens de l’ambassade d’Algérie au Maroc était « close » après que le Maroc a pris une décision jugée « appropriée » suite à la réponse de l’Algérie à ce sujet.

S’exprimant lors d’une conférence de presse au siège de son ministère, Attaf a affirmé que  « cette question a été soulevée par les Marocains et nous y avons répondu, ce qui a amené le Maroc à prendre une décision que nous jugeons appropriée, l’affaire étant ainsi close ».

A rappeler que l’Algérie avait condamné, dans un communiqué, « dans les termes les plus énergiques » le projet de confiscation des prémices de l’Ambassade de l’Etat algérien au Maroc » et assuré que le gouvernement algérien « répondra à ces provocations par tous les moyens qu’il jugera appropriés ».

Le communiqué avait souligné également que « le Royaume du Maroc s’est engagé dans une nouvelle phase escalatoire dans ses comportements provocateurs à l’égard de l’Algérie » et que « ces nouvelles provocations se sont manifestées récemment à travers le projet de confiscation des prémices de l’Ambassade de l’Etat algérien au Maroc ».

L’Algérie considère qu' »il y a là une violation inqualifiable du respect et du devoir de protection à l’égard des représentations diplomatiques d’Etats souverains que sanctuarisent tant le droit que la coutume internationale », a ajouté la même source.