Coupe d’Afrique des Nations 2023/ Nigeria – Côte d’Ivoire : L’ultime «coup de marteau» !

0
35

PAR MALIK A.

La 34e ÉDITION de la coupe d’Afrique des nations (CAN 2023) va dévoiler, ce soir, l’heureux élu après presque un mois de compétition avec un franc succès en matière d’organisation. L’affiche proposée est très relevée entre deux géants du football africain. La Côte d’Ivoire, le miraculé de cette CAN-2023, aura tout un peuple derrière à l’occasion de son duel face au Nigeria.

Après l’humiliante défaite face à la Guinée équatoriale (0-4), les Eléphants ont reçu le coup de pouce de plusieurs formations pour se qualifier en tant que dernier meilleur troisième. Les camarades de Max Gradel ont attendu le dernier match (Maroc – Zambie) pour obtenir le sésame du prochain tour. Avant, c’était le Mozambique, qui avait éliminé le Ghana dans le temps additionnel, alors que les Black Stars tenaient leur qualification à la fin du temps
réglementaire en menant au score (2-0). En éliminant le Ghana, il ne restait qu’un seul potentiel rival pour les Ivoiriens. La Zambie et la Tanzanie étaient favoris pour décrocher le dernier ticket, mais la suite des événements était tellement favorable aux Eléphants, qu’ils se sont qualifiés dans les derniers instants, après la défaite des Chipolopolo devant le Maroc et le nul concédé par les Taifa Stars devant la RD Congo.

Depuis ce jour, tout le monde en Côte d’Ivoire a repris espoir. La phrase qui ressort
à chaque fois était le fameux adage : « un fantôme ne craint pas la mort ». Tout le monde garde en mémoire le duel de l’édition de 2015 et cette demi-finale de la coupe d’Afrique des nations en Guinée équatoriale. Dans un stade chauffé à blanc, les deux équipes se sont livrées à une bataille acharnée, mais la Côte d’Ivoire, portée par une génération dorée, a su
imposer son rythme et a finalement gagné (3-1). Cette victoire ivoirienne avait balisé la route au sacre africain que la Côte d’Ivoire convoitait depuis 1992. C’est le chemin que les Eléphants veulent tracer en prévision de cette finale que tout un peuple attend avec
impatience.

L’entraîneur du Nigeria, le Portugais José Peseiro, vise une première consécration continentale. Pour lui, ce serait l’occasion de terminer sur une bonne note. « C’est ma première CAN. Certains ont dit que c’était spécial et je peux en témoigner. Les émotions en Afrique sont très particulières. Tout cela, à mon avis, est une excellente façon d’apprendre et je serais ravi de la gagner demain avec l’équipe nigériane », a-t-il souligné. Peseiro ne
craint pas le fait d’affronter le pays hôte, chez lui et devant son public, et il fera tout pour gagner. « Je tiens, d’abord à féliciter Faé pour le travail accompli avec la Côte d’Ivoire. Jouer contre le pays organisateur est fantastique parce que l’ambiance sera magnifique. Mais cela ne nous effraie pas. Nous voulons juste gagner même si nous ne sommes pas favoris », a-t-il assuré.

Pour sa part, Emerse Faé pourrait réussir un retentissant exploit. Devenu sélectionneur de l’équipe de Côte d’Ivoire, après la déroute face à la Guinée équatoriale, il est tout proche d’être sacré champion d’Afrique. « Le Nigeria a fait quasiment un parcours sans faute. Au fur et à mesure de la compétition, ils sont montés en puissance et ils sont devenus plus dangereux offensivement et plus solides défensivement. Nous c’est l’inverse, on est monté en puissance à partir du match face au Sénégal en huitièmes. On va essayer de les fatiguer et de les avoir à l’usure sur 90 minutes », a indiqué le technicien. « On est à 90 minutes de cet exploit-là et d’ajouter une nouvelle étoile sur le maillot de la Côte d’Ivoire », a-t-il ajouté. Le rêve des Ivoiriens, c’est d’accrocher cette troisième étoile et brandir le trophée ce soir à partir de 22h, voire plus.

La fête est déjà en préparation. Cela depuis la qualification inespérée en 1/8 de finale. Ce jour-là, les Ivoiriens avaient fêté l’offrande des autres nations comme une première consécration.

Un arbitre mauritanien pour la finale

La Mauritanie ne cesse de gravir les échelons dans le football africain. En effet, la finale de la 34e édition de la CAN 2023 entre le Nigeria à la Côte d’Ivoire sera dirigée, pour la première fois, par un arbitre mauritanien. La commission d’arbitrage de la CAF a désigné l’arbitre Dahan Beida pour officier cette rencontre. Il sera aidé dans sa tâche par l’Angolais Emiliano dos Santos et la Zambienne Diana Chikocha, tandis que le Soudanais Mohamed Ali Mahmoud Ismail est désigné comme quatrième arbitre.

Durant cette CAN, Dahane Beida a officié lors du match de groupes entre l’Egypte et le Mozambique (2-2) et à l’occasion du 1/8 de finale entre l’Angola et la Namibie (3-0). L’homme de 32 ans avait déjà été à l’œuvre lors de la CAN 2021 en arbitrant lors de la phase de groupes Malawi-Zimbabwe (2-1) et Gabon-Maroc (2-2). En outre, c’est l’Egyptien Mahmoud Ashour qui sera dans la salle du VAR. Encore une victoire du football mauritanien.

M. A