Coupe de la CAF : ils ne devraient pas jouer ce soir. Les Usmistes accrochés à la décision du TAS

0
436

Par Malik A.

USM Alger – RS Berkane ne s’est pas joué à Alger, il ne le sera sans doute pas également au retour, puisque les Marocains insistent sur le maillot politique interdit par les règlements de la FIFA, de l’IFAB et de la charte olympique.

L’USMA, déclarée perdante de la première manche sur tapis vert, alors qu’elle était présente seule sur le terrain et que l’équipe marocaine n’avait pas ramené avec elle un maillot de substitution, au moment où les règlements de la CAF obligent toutes les équipes à avoir un second jeu de maillots, vit la même situation au retour. La réunion technique a, encore une fois, donné l’aval aux Marocains de jouer avec le même maillot, et la décision de l’USMA est sans équivoque puisqu’elle n’acceptera jamais de jouer… Toufik Korichi, manager général du club, a été clair à ce sujet avant le départ au Maroc à bord d’un vol de la compagnie Egyptair. «On ne jouera pas si la RS Berkane décide de porter le même maillot. L’intérêt de notre pays passe avant toute chose», avait confié l’ancien DTN. Les Usmistes gardent un espoir de voir le TAS de Lausanne leur rendre justice. Ils espèrent que l’instance juridique tranchera rapidement la question, alors que la CAF a pris fait et cause pour la formation marocaine. L’instance faîtière du football continental ne respecte même pas ses propres règlements. Elle donne match perdu à l’USMA, alors que cette dernière était présente sur le terrain et que tout le monde avait constaté l’absence de la RS Berkane, restée dans le vestiaire. Seul le tribunal arbitral du sport de Lausanne (TAS) pourrait permettre à l’USMA de recouvrer ses droits. La seule solution pour se retrouver dans la légalité, c’est de retirer le maillot à la « carte imaginaire ». Le Maroc ne peut en aucun cas être au-dessus de la loi internationale, alors que par le passé, l’Angleterre, l’Ecosse, Club Deportivo Palestino, la Fiorentina, l’Ukraine… ont été sanctionnés ou rappelés à l’ordre pour le même motif. Malgré toutes ces restrictions, la CAF a reconnu le maillot du club marocain, RS Berkane, avec une carte annexant le territoire du Sahara occidental. Dans sa dernière mise à jour de la carte du monde dévoilée en 2023, l’ONU avait tracé les frontières des pays. Celles du Maroc, internationalement reconnues, n’englobent pas le territoire du Sahara occidental. Cela ne semble pas convaincre les Marocains. Malgré leur entêtement, la carte affichée par le club de Berkane est une carte politique « imaginaire », donc interdite par tous les règlements, notamment les constantes de l’ONU. Même si la CAF l’a autorisé à l’encontre de tous ses règlements, et même s’il y a eu des matches joués avec ce même maillot sans que cela pose de problème à d’autres équipes, cela ne change en rien l’illicité de cet équipement. Côté usmiste et à travers les déclarations du président Hassina, du coach Garrido et de l’attaquant Kanou en conférence de presse, l’équipe de Soustara espère disputer cette seconde manche face à la RS Berkane. Cependant, il est certain que le tenant du titre va revivre un remake du match aller. La réunion technique a validé le maillot que les Marocains devront porter lors de cette seconde manche, qui est le même de la première manche. Dans le camp algérois, on s’attendait à cette décision et, pour le moment, l’USMA ne déclare pas officiellement forfait, mais on se dirige vers la décision de voir les joueurs rester dans les vestiaires. C’est à quoi on s’attend ce soir avant le coup d’envoi du match, qui sera donné à 20h locales, 19 heures algériennes

M.A.