Cour d’Alger: L’ancien PDG de Sonatrach et ses enfants condamnés

0
813
Le procès du fils de Ghali Belksir et d’Abdelkader Zoukh reporté

La Cour d’appel d’Alger a rejugé, ce lundi, l’affaire, de l’ancien PDG du groupe Sonatrach, Mohamed Meziane, suite à un pourvoi en cassation introduit devant la Cour suprême.

A la fin du procès, Mohamed Meziane a été condamné à cinq ans de prison ferme assortie de deux millions de dinars d’amende.

Ses fils, Mohamed Réda et Bachir Fawzi, ont été également condamnés à quatre ans de prison ferme assortie d’une amende de 1 million de dinars chacun.

Mohamed Meziane et ses enfants ont été, pour rappel, poursuivis dans une affaire de corruption.

L’accusé Smail Mohamed Reda Djaafar a été condamné, quant à lui, à une peine de 4 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un 1 million de dinars.

Les personnes morales, à savoir les sociétés Saipem Contracting Algérie, Contel Funkwerk, Contel Algérie et Funkwerk-Plettac ont écopé d’une amende de 4 millions de dinars chacune, tandis que les autres accusés ont été acquittés.

Concernant l’action civile, le tribunal a condamné Mohamed Meziane à verser une amande de 500.000 Da au Groupe Sonatrach.

Ces accusés étaient poursuivis pour plusieurs chefs d’accusation dont association de malfaiteurs, conclusion de marchés en infraction à la législation, octroi d’indus avantages, abus de fonction, conflits d’intérêts et blanchiment d’argent.

Le tribunal criminel avait déjà prononcé, en 2016, des peines de prison allant de 18 mois avec sursis à 6 ans de prison ferme et des amendes contre 12 personnes morales et physiques.

7 autres personnes ont bénéficié de l’acquittement dans cette affaire.

Meziane Mohamed avait été condamné à 5 ans de réclusion criminelle avec sursis assortie d’une amende de 2 millions de dinars, tandis que son fils Mohamed Reda avait écopé d’une peine d’emprisonnement ferme de 6 ans assortie d’une amende de 2 millions de DA.

A lire aussi: Le procès de Khalida Toumi reporté