Création d’une société algéro-chinoise pour le projet phosphates intégré

0
42

Un contrat de partenariat a été signé aujourd’hui à Alger entre deux groupes industriels algériens et deux sociétés chinoises, pour la création d’une société par actions de droit algérien, afin d’entamer les activités préliminaires relatives au développement du projet phosphates intégré (PPI). La nouvelle société dénommée Algerian Chinese Fertilizers Company (ACFC), est détenue à 56% par la partie algérienne et à 44% par la partie chinoise. Les groupes algériens ASMIDAL (filiale de Sonatrach) et MANAL d’une part, et les sociétés chinoises WUHUAN et TIAN’AN d’autre part, ont signé aujourd’hui le pacte pour la création de cette nouvelle société, représentant un investissement de 07 milliards de dollars.  Le projet en question englobera le développement et l’exploitation du gisement de phosphates de Bled El Hadba, Djebel Onk, wilaya de Tébessa, la transformation chimique des phosphates à Oued Kébérit, wilaya de Souk Ahras, la fabrication des engrais à Hadjar Soud, wilaya de Skikda, ainsi que des installations portuaires dédiées au niveau du port de Annaba. Après l’achèvement du projet, la société produira à terme 5,4 millions de tonnes d’engrais par an. Le projet permettra la création d’environ 12.000 emplois en phase construction et à terme, en phase exploitation, environ 6.000 emplois directs et 24.000 emplois indirects.

O.K.