L'Algérie Aujourd'hui
Uncategorized

Daâs, DG adjoint de Condor : «Le groupe renforce sa position»

/Des rumeurs ont circulé ces derniers temps sur le retrait de l’administrateur désigné par la justice pour la gestion des affaires courantes du groupe Condor appartenant aux frères Benhamadi. Le directeur général adjoint du groupe, Mohamed Salah Daâs, affirme que «cette information n’a aucun fondement» et «l’administrateur est toujours en fonction» tout en insistant sur les efforts consentis pour permettre au groupe de «continuer son développement et renforcer sa position sur le marché local et régional».

Pour ce qui est de l’ouverture de la nouvelle usine de production des réfrigérateurs qui est «la quatrième dans son genre avec une capacité de production de 400.000 unités, elle permettra au groupe d’atteindre une production de 800.000 unités par an au total. Ce qui contribuera à la baisse de la courbe ascendante des prix de produits électroménagers sur le marché local», affirme-t-il. Pour ce qui est de l’interdiction à l’importation de certains composants indispensables pour la continuité de l’activité dans la filière de la production des produits de l’électroménager, M. Daâs a tenu un discours rassurant en affirmant que le groupe compte sur la matière locale dans la fabrication de ces produits en s’appuyant sur un taux «d’intégration de plus de 62%».  En effet, le retour à l’activité de ces unités de production de produits d’électroménager permettra de répondre à une partie de la demande du marché local notamment durant cette période marquée par la rareté et la cherté des produits qui sont devenus inaccessibles pour les citoyens. Depuis deux années, le marché des produits d’électroménager et d’électronique a été fortement impacté par les mesures sanitaires qui ont été imposées par les pouvoirs publics dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19 auquel s’ajoutent les restrictions sur les importations et la cherté de la matière première sur le marché international, des facteurs qui ont contribué fortement à l’envolée des prix dans un marché régulé par l’offre et la demande.  Outre la production des réfrigérateurs, le groupe privé affirme avoir obtenu 4 autres autorisations d’exploitation pour de nouvelles unités de production implantées dans la zone industrielle de Bordj Bou Arréridj. Il s’agit des autorisations concernant l’entreprise Bordj Steel, filiale du groupe privé spécialisée dans la production de charpente métallique, panneaux sandwichs et galvanisation. Une entreprise dont l’usine de production «offre actuellement plus de 420 postes d’emploi» et qui permettra d’ici la fin de l’année en cours «d’atteindre les 500 emplois», a précisé le groupe privé algérien dans un communiqué. Enfin, avec les nouvelles usines de production qui entreront en activité, le groupe passera au renforcement de sa position sur le marché local et accroitra sa position sur le marché africain, notamment avec la consécration de 30% de sa production de réfrigérateurs à l’exportation.   

A. B.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus