Début demain du 6e recensement général : un enjeux stratégique

0
37

Les derniers préparatifs pour le lancement du sixième recensement général de la population et de l’habitat (RGPH), touchent à leur fin.

Cette opération de grande ampleur qui sera lancée demain dimanche, verra l’utilisation d’importants moyens humains et financiers, avec la formation de plus de 2467 formateurs, en plus de la mobilisation de plus de 61000 agents, dont 51000 chargés de recensement, 8032 agents-contrôleurs et 2000 agents de réserve.

Dans le même sillage, le 6ème RGPH verra l’utilisation, pour la première fois depuis l’indépendance, des nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC) à travers le recours à plus de 57000 tablettes intelligentes équipées de cartes SIM de 4ème génération, ce qui a nécessité la mobilisation d’une enveloppe financière de l’ordre de cinq (5) milliards de dinars, dont un milliard pour l’achat des tablettes.

« Ces technologies de pointe permettront de faciliter l’opération de collecte des informations du recensement et d’exploiter les données avec la réduction des coûts et des délais de collecte et de traitement de ces informations, et ce en exécution des instructions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, et conformément aux recommandations de l’ONU (session 2020) relatives au recensement de la population et l’habitat, visant à utiliser les TIC à grande échelle dans les opérations de recensement » a déclaré à l’APS le ministre de la Numérisation et des statistiques, M. Hocine Cherhabil.

Un caractère stratégique

Ce recensement qui s’étalera du 25 septembre au 9 octobre 2022 et dont les résultats seront rendus publics trois mois après la fin de l’opération, revêt un caractère stratégique dans la mesure où les données qu’il fournira refléteront fidèlement le degré d’application sur le terrain des réformes engagées par l’Etat à tous les niveaux au cours de ces dernières années, notamment dans le cadre de la mise en œuvre des engagements internationaux, à l’instar des objectifs de développement durable à l’horizon 2030.

Dans le même contexte, l’exploitation des données de ce recensement permettra aux Pouvoirs publics d’élaborer et d’ajuster de manière plus efficace les politiques de développement et d’agir de manière ciblée pour un meilleur rééquilibrage au niveau régional à même de reprendre en charge, entre autres, les zones d’ombre et déshéritées.

Sur le terrain, le personnel engagé pour la réalisation de cette opération procèdera à la collecte de renseignements à caractère social, démographique et économique de chaque membre de famille, les informations sur le mariage, la mobilité, la migration, l’éducation, l’enseignement, ainsi que des renseignements sur les principaux services publics et l’utilisation des nouvelles technologies .

Il s’agit également du recensement des personnes aux besoins spécifiques et les sans-abris ainsi que l’identification des constructions, des habitations et autres.

34,5 millions d’habitants en 2008

Entamée en 2019, la phase préparatoire du 6ème RGPH a regroupé les travaux préparatoires cartographiques, consistant à découper le territoire de chaque commune en zones dites districts de recensement et la préparation de toutes les cartes et listes de constructions pour chaque agent recenseur au niveau des 1541 communes, de même que l’élaboration du dossier technique comme la confection des questionnaires et autres supports nécessaires pour la collecte et l’exploitation des données, la formation du personnel d’exécution et autres travaux connexes, à l’instar de la réalisation du recensement pilote et l’impression des questionnaires, ainsi que la campagne d’information et de sensibilisation.

Pour rappel, le dernier recensement général de la population et de l’habitat remonte à l’année 2008, le nombre de la population en Algérie était de 34,5 millions d’habitants.

Synthèse O.K.