L'Algérie Aujourd'hui
Brèves

Démantèlement d’un réseau spécialisé dans l’organisation de traversées maritimes clandestines  à Oran…

Les services de la police d’Oran ont démantelé un réseau criminel, composé de cinq éléments, spécialisé dans l’organisation de traversées clandestines par voie maritime, a-t-on appris, hier, de la direction de la sûreté de wilaya. Agissant sur informations parvenues aux services de la sûreté de la daïra d’Aïn El Turck signalant que des membres de ce réseau organisaient des traversées clandestines par voie maritime à partir des côtes de cette localité, les enquêteurs ont lancé leurs investigations ayant abouti à la localisation des membres de ce réseau et à leur arrestation. Trois embarcations à moteur ont été également saisies lors de cette opération. Une procédure judiciaire a été engagée contre les cinq mis en cause pour les déférer devant la justice, a ajouté la même source.

… et d’un réseau de trafic de psychotropes à Constantine

Les services de police de la wilaya de Constantine ont démantelé un réseau criminel spécialisé dans le trafic de psychotropes, composé de trois personnes, et saisi plus de 5.000 capsules de psychotropes, a-t-on appris hier auprès de ce corps sécuritaire. L’opération inscrite dans le cadre de la lutte contre la criminalité sous ses différentes formes, a été réalisée suite à l’exploitation d’informations reçues par les éléments de cette brigade faisant état d’un marché conclu par un groupe de trafiquants pour écouler de manière illicite une quantité importante de psychotropes d’une région limitrophe, a précisé la cellule de communication de ce corps de sécurité. L’intensification des investigations engagées par les mêmes services a permis l’identification et l’arrestation des conducteurs de deux véhicules suspects, impliqués dans cette affaire, a-t-on indiqué.

La même source a ajouté que la poursuite de l’enquête a contribué à la récupération d’une grande valise à l’intérieur de l’une de ces voitures, renfermant plus de 5.000 capsules de psychotropes. Les deux conducteurs et leur accompagnateur, a-t-on révélé de même source, ont été transférés vers le siège de la brigade pour le parachèvement des procédures juridiques nécessaires. Un dossier pénal a été établi à l’encontre des mis en cause pour « possession, stockage, transport et vente de produits psychotropes de manière illicite dans le cadre d’un réseau criminel organisé ». Les mis en cause ont été présentés devant les instances judiciaires compétentes, a-t-on noté.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus