Dernière annonce du Maroc: « Une violation flagrante du droit international »

0
48924
L’Algérie condamne l'attaque contre le comité qatari de reconstruction de Gaza

L’Algérie a réagit, ce jeudi, à la dernière annonce du Maroc sur la reconnaissance par l’occupation israélienne de la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental. 

« L’Algérie a pris connaissance de l’annonce par les autorités marocaines de la reconnaissance par l’occupation israélienne de la prétendue souveraineté du Maroc sur les terres du Sahara occidental », lit-on dans un communiqué du ministère des affaires étrangères. 

Le communiqué précise que l’Algérie considère cet acte émanant d’une autorité d’occupation au passif sombre en matière de violations des lois et de la légalité  internationale est une énième manœuvre et manifestation de la politique de la fuite en avant prônée par l’occupant marocain »

« Cette décision qui constitue une violation flagrante du droit international, des résolutions du Conseil de sécurité et des règlements de l’Assemblée générale des Nations Unies concernant la question du Sahara Occidental, confirme, sans l’ombre d’un doute, la coordination des politiques des deux occupants et leur collusion dans la violation du droit international et le piétinement du droit légitime du peuple palestinien à l’établissement de son Etat indépendant avec El-Qods comme capitale et celui du peuple sahraoui à l’exercice de son droit à l’autodétermination« , lit-on encore dans le communiqué.  

Le ministère des affaires étrangères souligne, dans son communiqué, que « cette démarche qui n’est rien d’autre qu’un flagrant deal, ne saurait en aucun cas légitimer l’occupation des territoires sahraouis ni remettre en cause le droit inaliénable et imprescriptible du peuple sahraoui à l’autodétermination, et ce, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies et de l’Union africaine »