Développement du champ gazier de Timimoun : Sonatrach et Total étendent leur coopération

0
1242

Par Abdallah B.

 Entré en production en 2018, le champ gazier nord de Timimoun fait à nouveau l’objet d’une vaste opération de développement visant à l’amélioration de sa production qui devrait atteindre, en 2026, près de 14 millions de m3 par jour.

Exploité dans le cadre d’un partenariat entre Sonatrach et le groupe français Total, les deux parties annoncent dans un communiqué leur volonté d’étendre leur coopération dans le domaine gazier en fructifiant la production dans la région qui émerge comme un des plus importants champs du pays.

Un protocole d’accord a été signé hier entre les deux parties portant sur «l’élaboration d’un programme de travaux visant à apprécier et à développer les ressources gazières de la région nord-est de Timimoun en capitalisant sur les installations de traitement existantes pour la production du gisement afin de réduire les coûts et les émissions», lit-on dans le communiqué de Sonatrach.

En fait, la coopération entre les deux parties dans ce champ date de 2018 avec le lancement des grands travaux de production dans ce gisement, et qui ont été sanctionnés par la mise en place d’un important complexe gazier d’une capacité de production quotidienne de 5 millions m3 et le forage d’une quarantaine de puits dans le champ de Tinerkouk, au nord de Timimoun, pour un investissement de l’ordre de 1,5 milliard de dollars.

En effet, durant cette période de forte demande sur les ressources gazières sur le marché international, Total Energies s’est lancé aux côtés de l’italien ENI dans un vaste programme d’investissement en Algérie depuis 2022 dans la cadre de la politique européenne visant à la sécurisation des approvisionnements du continent depuis la crise ukrainienne. Intervenant à cette occasion, Julien Pouget, directeur Moyen-Orient et Afrique du Nord de la branche exploration production de Total Energies, affirme que «ce protocole d’accord reflète notre volonté commune d’étendre notre partenariat stratégique avec le groupe Sonatrach».

Dans le domaine gazier, Total Energies figure parmi les plus importants partenaires de Sonatrach, à travers non seulement son intervention dans le domaine des hydrocarbures en Algérie, mais aussi dans la branche commercialisation. «Sonatrach et Total Energies sont liés avec un contrat de livraison de GNL de deux millions de tonnes pour l’année 2025. Plus tôt cette année, Total Energies et Sonatrach ont prolongé leur coopération dans le domaine du GNL en étendant leurs relations contractuelles jusqu’en 2025. Ainsi, Sonatrach livrera 2 millions de tonnes de GNL à Total Energies au port de Fos-Cavaou, près de Marseille, qui contribueront à la sécurité d’approvisionnement énergétique de la France et de l’Europe», indique le géant pétrolier français dans son communiqué. 

En plus de l’exploration production, le prochain domaine de coopération entre les deux parties concernera la décarbonation qui figure sur la liste des priorités de la compagnie nationale des hydrocarbures, qui fournit des efforts en termes d’adaptation de la production aux normes environnementales.

A. B.