Efforts de médiation de l’Algérie: « Impressionnants » selon Katja Ahlfors

0
605
la directrice du centre finlandais pour la paix

La directrice du centre finlandais de médiation pour la paix, Katja Ahlfors, a qualifié, ce lundi, les efforts de l’Algérie en matière de médiation pour la résolution des conflits sont « impressionnants ».

« Le rôle qu’a joué l’Algérie dans la libération des otages américains en Iran, dans la résolution de la crise opposant l’Ethiopie et l’Erythrée, en Irak et à présent dans d’autres conflits en Afrique est à saluer à plus d’un titre », a t-elle indiqué.

Animant une conférence à l’Institut national d’études de stratégie globale (Inesg) sur la médiation internationale et ses défis, a soutenu que « le non-alignement de l’Algérie et sa neutralité légendaire sont le secret du succès à chaque fois des efforts de la médiation algérienne ».

Pour elle « ces caractéristiques sont aussi à l’origine de la bonne réputation qu’a la Finlande en termes de médiation internationale ».

A ce titre, Ahlfors a d’ailleurs précisé qu’Alger et Helsinki « ont la même doctrine dans le domaine ».

Selon Mme Ahlfors, l’expertise de l’Algérie en matière de médiation et de facilitation dans la résolution des conflits lui permet de continuer à jouer encore ce rôle en ce 21e siècle.

Un 21e siècle marqué, poursuit-elle, par l’émergence de nouveaux conflits causés par de nouvelles problématiques, à l’instar de la rareté de l’eau, de l’immigration clandestine ainsi que du sous-développement.

« La médiation algérienne sera d’un apport déterminant »

La directrice du centre finlandais pour la paix présage, à ce titre, que « la médiation algérienne sera d’un apport déterminant, particulièrement dans le continent africain où sa voix est plus qu’écoutée et respectée ».

Ahlfors se dit, ainsi, convaincue que cet état de fait permet désormais à l’Algérie et à la Finlande de jouer « un rôle clé dans la résolution des conflits d’ordre bilatéral et multilatéral et à l’échelle internationale ».