L'Algérie Aujourd'hui
Dernières infos

El Khaldi, directeur général de l’Algérienne des autoroutes : «Le péage sur l’autoroute Est-Ouest pour le 2e trimestre 2023»

/Le dernier tronçon de l’Autoroute Est-Ouest sera livré avant la fin de l’année. Long de 32 km, celui-ci se situe entre Drean (El Taref) et les frontières tunisiennes. Le directeur général de l’Algérienne des autoroutes, Mohamed El Khaldi, qui intervenait, hier, sur les ondes d’une radio nationale n’a pas manqué de préciser que 52 km ont déjà été achevés et n’attendent que leur inauguration par les autorités.

Mohamed El Khelladi a essayé d’expliquer, tant bien que mal, les raisons qui ont mené aux retards accusés, aujourd’hui, dans le plus grand ouvrage routier du pays. Des retards qui seraient dus à l’ajout de nouveaux ouvrages d’art (pénétrantes, bretelles…), et aux règlements des litiges juridiques relatifs aux expropriations, entre autres. Et à ce titre, il évoquera les pénétrantes en cours de réalisation sur une distance totale de 741 km. Parmi ces pénétrantes figure celle reliant Béjaïa à Ahnif qui est entrée en service avec 68 km réalisés. Il ne reste, ainsi, que 22 km qui sont en cours de réalisation, a précisé M. El Khaldi. Sur la route Jijel-Sétif, il avouera que le taux d’avancement des travaux ne dépasse pas les 45% en raison de certaines «entraves».

Les délais des études plus courts que ceux des réalisations

Pour ce qui est des imperfections dans la réalisation de certains tronçons et qui font que des travaux de réfection sont régulièrement effectués à certains niveaux, à l’exemple du tronçon de Bouira et celui de Bordj Bou Arréridj, le DG de l’ADA évoquera les délais des études trop courts par rapport aux délais de réalisation de ces tronçons, et qui font que des travaux de renforcement sont effectués. Il ne manquera pas de citer l’absence de contrôles pour éviter les surcharges des camions qui roulent sur l’autoroute et endommagent la chaussée. «L’entretien de l’autoroute Est-Ouest qui était assuré par le ministère des Travaux publics a été transféré à l’ADA en 2017/2018», dira Mohamed El Khaldi qui notera que 22 centres d’entretien ont été ouverts depuis, dont 8 à l’Est, 7 au centre et autant à l’Ouest. Celui-ci ajoutera que «nous avons recruté des personnels d’entretien et acquis des matériels et équipements qui permettent d’entretenir l’autoroute Est-Ouest.»

Sécurité et payement électronique au programme

Des agents d’entretien spécialisés ont été également mobilisés pour l’entretien de l’autoroute et seront équipés en matériels développés, à l’instar de chasse-neige de production 100% nationale, ajoute le même responsable. Quant au projet d’équipement de l’autoroute Est-Ouest en stations-service, en aires de repos et en différents systèmes de communication, de surveillance et de sécurité, le responsable a indiqué que le taux d’avancement des travaux des stations inscrites, s’élève à 72%, relevant que les travaux ont accusé un retard, les derniers temps, pour des raisons financières. «Mais ils seront relancés ces jours-ci» rassurera-t-il. Concernant la réalisation du système de péage sur l’autoroute Est-Ouest, les travaux y afférents seront achevés au 2e trimestre de 2023. Une fois les travaux achevés, il sera procédé, durant les six mois suivants, aux premiers essais en matière de paiement avec les usagers de la route. Le DG de l’ADA a ajoutera que le paiement peut se faire directement (cash) ou avec une carte bancaire ou au moyen du détecteur, en débitant directement le compte sans que l’utilisateur de la route ne s’arrête «comme cela se fait à l’étranger». Il ne soufflera, cependant, mot sur les prix qui seront appliqués au kilomètre.

B. A.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus