Électrification des exploitations agricoles et zones industrielles : L’engagement du gouvernement

0
78

PAR BRAHIM AZIEZ

LE PROGRAMME de raccordement électrique des exploitations agricoles, des zones industrielles et des zones d’activité était au centre des débats du conseil des ministres présidé hier par Abdelmadjid Tebboune. Le président de la République a ainsi salué à nouveau les efforts déployés par la société Sonelgaz dans sa participation active à la réalisation du développement intégré, et la levée des obstacles qui accablent la vie des
citoyens. Le chef de l’Etat a chargé le ministre de l’énergie de transmettre ses félicitations et ses remerciements personnels, ainsi que toute la considération du conseil des ministres aux travailleurs, aux dirigeants et aux cadres de la société Sonelgaz, qui s’aligne sur la société Sonatrach dans le domaine de l’investissement et des services, en renforcement de l’économie nationale.

L’occasion aussi pour le président de la République de souligner l’impératif d’aller encore de l’avant dans l’électrification des zones industrielles et des zones d’activité, précisant qu' »il s’agit d’infrastructures de base qui soutiennent l’économie nationale et boostent le développement, garantissant la sécurité alimentaire et industrielle nationale ». Abdelmadjid Tebboune a souligné, par-là même, « la détermination de l’Etat à poursuivre et à promouvoir l’action de développement, qui est au centre de ses priorités au regard de son impact positif direct sur la vie des citoyens », assurant que « l’Etat ne ménagera aucun effort pour réaliser cet objectif essentiel ».

On se rappelle que, dans un récent exposé présentant les principales réalisations du secteur en 2023, le ministre de l’énergie et des mines avait souligné que les investissements du secteur ont permis de booster les capacités de production d’électricité à 25,4 GW, couvrant ainsi la demande nationale en la matière, notamment durant la saison estivale, et permis, entre autres, le raccordement à l’électricité de 39 zones industrielles et plus de 54.000 exploitations agricoles (sur les 84.000 programmées) l’an dernier. Mohamed
Arkab, qui répondait aux questions orales à l’assemblée populaire nationale (APN) fin février dernier, soulignait que l’année 2024 verra le parachèvement des opérations de raccordement, rappelant que ces mesures s’inscrivaient dans le cadre du développement des périmètres agricoles. Il convient de rappeler aussi que Sonelgaz a lancé, début 2023, le préfinancement de projets de raccordement au réseau électrique et de gaz de 36 zones industrielles, investissements pour lesquels une enveloppe de 38 milliards de dinars avait été allouée.

Sur instruction du président de la République en vue de relancer le secteur industriel en redynamisant les zones industrielles et d’activité, 3 autres ZA ont été ajoutées au programme. Ces mesures entrent dans le cadre de l’application du programme du président de la République relatif au raccordement des régions isolées, des exploitations agricoles, des zones industrielles et des zones d’activités industrielles à l’énergie électrique et au gaz, et en appui au projet de raccordement de 50 zones industrielles à travers le territoire national.

B. A