Embouteillages : 16 projets pour désengorger la capitale

1
74

/Le ministre des Travaux publics et des Transports, Kamel Nasri, a fait plusieurs révélations hier. Il a affirmé que 16 projets, la plupart dans l’ouest de la capitale, seront lancés incessamment. Ils ont pour but de diminuer les embouteillages dans la capitale.

Selon les informations qu’il a fournies, parmi ces opérations, une concerne la rocade sud Ben Aknoun et Alger-Centre. Ainsi, plusieurs routes et tronçons entre Ouled Fayet, Draria, Sidi Fredj, Bir Mourad Raïs et Réghaïa seront faits. Les travaux s’étaleront jusqu’à la route nationale numéro11. M. Nasri espère ainsi que ce problème sera réglé une fois pour toute surtout que de nombreux habitants de la capitale ont passé plusieurs heures bloquées dans l’autoroute suite aux dernières chutes de pluie. De fortes chutes qui ont inondé cet axe et ont poussé plusieurs automobilistes à crier leur ras-le-bol demandant au passage qu’une solution soit trouvée pour qu’ils puissent se rendre à leur domicile ou leur lieu de travail sans passer plusieurs heures dans leur véhicule. Leur message n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd puisqu’il a visiblement été entendu par le ministre. Ce dernier a donné des instructions pour que ce problème soit résolu et il compte bien aller au bout pour en finir avec ce casse-tête.  

L’entretien de 131.000 km de routes est coûteux

Le ministre a aussi parlé des travaux d’entretien qui sont faits un peu partout sur le territoire national. Il a dit à ce sujet que ces opérations sont coûteuses surtout que l’Algérie dispose d’un réseau routier estimé à 131.000 kilomètres. Même si tous les moyens sont mis à la disposition du ministère, il est difficile à faire toutes les retouches pour que les routes soient en parfait état puisque pour y parvenir, il faut aussi du temps et de la main-d’œuvre en plus des ressources financières bien évidemment. 

La route au niveau de Djebahia sera refaite

M. Nasri a également assuré que les poids lourds ont usé le tronçon Bordj Bou Arréridj-Bouira. Du coup, des travaux devront avoir lieu au niveau de Djebahia, une commune de la wilaya de Bouira. Ce n’est qu’une fois les travaux terminés que les responsables de cette opération se tourneront vers d’autres tronçons et lanceront d’autres projets de maintenance pour que les routes soient dans le meilleur état possible surtout durant cette saison. Une saison où les axes routiers sont souvent fermés à cause de la pluie mais aussi la neige.

La Transsaharienne, une priorité pour le gouvernement

Le premier responsable du secteur a tenu à préciser que la Transsaharienne qui lie les grandes villes du sud entre elles mais aussi avec celles du nord est un projet d’une grande importance pour le gouvernement. Toutes les conditions seront assurées pour qu’un bon travail soit fait et pour qu’elle soit opérationnelle dans les plus brefs délais. Il a également souligné qu’elle doit être à double sens. L’autre souhait du ministre n’est autre que des routes qui assureront une liaison directe entre les ports et l’autoroute Est-Ouest car de cette manière les marchandises pourront atteindre rapidement les villes de l’intérieur, ce qui rendra le commerce plus florissant.

L’autoroute Est-Ouest complètement opérationnelle durant le dernier trimestre 2022

Alors qu’ils ont débuté depuis plusieurs années et qu’une partie est déjà opérationnelle, les travaux au niveau de l’autoroute Est-Ouest ne se termineront que durant le dernier trimestre de 2022. C’est en tout cas ce que Kamel Nasri a déclaré. Plusieurs tronçons sont toujours en cours de construction. Des retouches doivent être faites, ce n’est donc que durant la nouvelle année civile que les employés chargés de cette mission passeront à la vitesse supérieure pour terminer ce projet.

Le péage, pas avant 2023

Pour terminer, le ministre des Travaux publics et des Transports, Kamel Nasri, a révélé que les postes de péage ne seront opérationnels qu’une fois les travaux au niveau de l’autoroute Est-Ouest seront totalement terminés. Si tout se passe comme prévu, ce n’est donc qu’en 2023 que cette opération devra être lancée. En attendant, la circulation entre les villes du pays restera gratuite.

F. C.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici