Enseignement de l’anglais: Les universités appelées à hausser le niveau

0
39

Déterminé à améliorer la maîtrise de l’anglais, le gouvernement et après l’instauration de l’enseignement de la langue de Shakespeare dans le cycle primaire, s’est tourné vers les universitaires cette fois, et cela, en chargeant le ministère de l’Enseignement supérieur de perfectionner le niveau des universités algériennes. A cet effet, une méthode d’enseignement « bien ficelée » a été élaborée pour la formation d’enseignants-chercheurs en langue anglaise, à même de leur permettre » d’assurer les modules dans cette langue, a indiqué hier un communiqué du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Une initiative qui aspire à garantir une ressource humaine qualifiée en cette langue au niveau des établissements d’enseignement supérieur, précise le même document

Dans ce sillage, le ministère a adressé une correspondance aux présidents des conférences régionales des universités, à diffuser au niveau de l’ensemble des directeurs des établissements d’enseignement supérieur en vue de renforcer l’usage de la langue anglaise dans la formation et l’enseignement supérieurs. « Chaque établissement universitaire doit mobiliser ses moyens et ses capacités d’encadrement et élaborer un programme d’enseignement pour les enseignants de langue anglaise au niveau des centres d’enseignement intensif des langues, pour leur permettre, ultérieurement, d’assurer progressivement tous les modules dans cette langue », lit-on dans la correspondance.

Cela exige l’obtention par les enseignants d’une formation correspondant au niveau B2 ou C1, ou l’inscription des enseignants-chercheurs pour l’obtention d’un diplôme en langue anglaise, selon les capacités de chaque établissement universitaire », précise le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Cette démarche vise à « permettre une meilleure visibilité des établissements algériens d’enseignement supérieur et de leurs productions scientifiques et pédagogiques, en vue d’améliorer leur classement au niveau mondial », explique-t-on de même source.

W. S.