Équipe Nationale. Pour le tournoi FIFA SERIES : Belaïli sera-t-il sacrifié ?

0
141

PAR MALIK A.

Le maître à jouer du MC Alger, Youcef Belaïli, a écopé de six matches de suspension dont deux avec sursis. Cette dernière a ajouté qu’en cas de récidive, la suspension sera doublée et l’international va devoir s’acquitter d’une amende de 100.000 DA. Il est clair que Belaïli était dans l’œil du cyclone depuis le match face au CS Constantine, lorsqu’il avait évité de justesse le carton rouge.

Cette fois-ci, il n’a pas échappé à la commission de discipline, qui a pris des décisions plus strictes après avoir subi des pressions suite à la première affaire (MCA-CSC). Une sanction qui risque de se répercuter sur sa place en sélection nationale, une dizaine de jours seulement avant le regroupement du mois de mars. En prévision du tournoi international FIFA Series, Vladimir Petkovic se penche déjà sur la préparation de la première sortie des Verts, prévue durant la fenêtre FIFA du 18 au 26 mars en cours.

Le technicien croato-bosnien avait parlé d’un départ à partir de zéro, mais faute de temps, il sera obligé de puiser dans le groupe de son prédécesseur. Le nouveau patron de la barre technique de l’équipe nationale a envoyé des convocations à des joueurs qui ont l’habitude d’être convoqués, mais il devra finaliser sa liste avant le regroupement prévu le 18 mars.

Néanmoins, le facteur temps semble jouer en défaveur de l’ancien sélectionneur de la Suisse, lequel s’est vu contraint de piocher dans le groupe qui a disputé la dernière CAN pour reconstituer un effectif capable d’appliquer ses idées et de faire bonne figure face à l’Afrique du Sud et la Bolivie dans une bonne dizaine de jours. Petkovic avait laissé croire qu’il y aura de nouveaux joueurs qui arriveront dès l’imminente fenêtre internationale, ce qui suppose que certains habitués du maillot vert risquent de sauter de cette même liste.

Un come-back de Saïd Benrahma, qui retrouve son jeu et son efficacité avec l’Olympique Lyonnais ; un rappel de Bachir Belloumi, qui flambe au Portugal avec Farense comme l’illustre son bijou face au Sporting de Lisbonne, ou encore un retour de Yacine Brahimi, intenable avec Al-Gharafa, voire même une invitation adressée à Amir Sayoud semblent, à ce propos, être des idées qui ont leurs partisans au sein même du cercle désormais proche du nouveau sélectionneur. Pour le tournoi international, la démarche de Vladimir Petkovic est de constituer son premier groupe, visant notamment à charmer l’opinion et à réaffirmer son intention de repartir de zéro. Mais sur (presque) les mêmes bases.

M. A.