Erdogan le mois prochain en Algérie

0
287
Erdogan le mois prochain en Algérie

PAR BRAHIM AZIEZ

Le président de la République a reçu hier un appel téléphonique de son homologue turc Recep Tayyip Erdogan, au cours duquel ils ont évoqué la question des relations bilatérales et la visite attendue du président turc en Algérie le mois prochain.

Les deux présidents ont également discuté de l’évolution du conflit palestino-israélien et de ses évolutions. Un sujet qui fait l’actualité de l’heure et ne manquera pas de renforcer la position des deux pays sur la démarche à suivre pour l’arrêt des hostilités.

Cette visite sera la seconde qu’effectuera le président turc en Algérie depuis l’élection de Abdelmadjid Tebboune à la magistrature suprême, la première a eu lieu les 26 et 27 janvier 2020, quelques mois à peine après son investiture.

Une visite qui aura donné un certain dynamisme aux relations entre l’Algérie et la Turquie, puisqu’une série de visites et de rencontres auront été menées, depuis, entre les hauts responsables des deux pays. Il est utile de rappeler que lors de sa visite en Turquie, les 21, 22 et 23 septembre dernier, Tebboune avait reçu un accueil des plus chaleureux de son
homologue turc, qualifié par les plus avertis de la scène internationale d’exceptionnel.  Un accueil qui aura confirmé les relations étroites liant les deux pays et leurs dirigeants respectifs.

Concrétiser les accords signés

Lors de la visite de Abdelmadjid Tebboune en Turquie en septembre dernier, plusieurs accords avaient été signés et des engagements ont été également pris pour donner un souffle nouveau à la coopération entre les deux pays, notamment dans son volet économique.

Des accords de coopération signés dans plusieurs secteurs d’activités, dont l’énergie et les mines, les finances, le commerce, l’industrie, les travaux publics, la pêche, les sciences & technologies et l’innovation, les microentreprises, l’industrie et l’industrie militaire et navale.

Parmi les engagements pris à cette occasion par les présidents des deux pays, figure l’augmentation conséquente des échanges économiques et commerciaux entre les deux pays, avec pour objectif de porter à un niveau plus élevé les échanges économiques et commerciaux entre les deux pays, pour atteindre les 10 milliards de dollars dans les années à venir.

Les investissements turcs sur le marché algérien se traduisent par la présence de plus de 1400 entreprises, versées essentiellement dans le partenariat. Parmi les plus notables figurent Tosyali qui active dans le domaine la sidérurgie, et Tayal dans le textile.

Du côté algérien, Sonatrach a officialisé en 2021 son entrée sur le marché turc, après la signature d’un contrat de partenariat avec le groupe turc Renaissance dans le domaine de la pétrochimie. Sonatrach est également le principal fournisseur de la Turquie en gaz naturel liquéfié pour un volume de près de 5 milliards de m3 en 2022.

B. A.