L'Algérie Aujourd'hui
Dernières infos Eco-finance

Evolution des cours du pétrole : «2 scénarios possibles» selon, l’expert Saïd Beghoul

/Même avec un petit rebond des prix enregistré à la fin de la semaine dernière sur le marché boursier, les cours du pétrole ont connu une chute remarquable en l’espace de quatre jours, en passant de 135 dollars à 112 dollars le baril.

Cette fluctuation des prix est-elle le présage d’une stabilisation des prix et leur retour au même niveau du début de l’année. Pour expliquer l’évolution du marché et cette volatilité qui caractérise les cours du pétrole ces derniers jours, Saïd Beghoul expert des énergies livre son analyse. En effet, pour expliquer cette baisse des prix, notre expert fonde son analyse sur deux facteurs. Le premier est lié à l’avancement des négociations entre les deux parties en conflit à savoir la Russie et l’Ukraine, et ce, après les déclarations du président ukrainien Volodymyr Zelensky portant sur la disponibilité de son pays à négocier avec les Russes et la possibilité de trouver un terrain d’entente et sur sa non adhésion à l’OTAN.  «Les deux pays ont désormais entamé la phase de la désescalade, ce qui a eu un impact direct sur le prix du baril. Les déclarations du président ukrainien sont considérées comme un message d’apaisement signifiant que les portes de négociations sont ouverts pour mettre fin au conflit armé», affirme-t-il.

Faiblesse de la demande

Selon M. Beghoul, outre, la situation géopolitique et le conflit armé opposant la Russie à l’Ukraine, il existe un autre facteur, celui de la faiblesse de la demande mondiale sur «le pétrole durant cette période». Cette baisse, s’explique, selon ce dernier, par des problèmes liés aux «difficultés d’approvisionnement.»  Selon ce dernier, ces deux facteurs sont déterminants et pèsent lourdement dans l’évolution du marché pétrolier. Pour ce qui est de l’avenir du marché, dans ce contexte d’incertitude, M. Beghoul évoque deux scénarios probables. Le premier scénario est en lien avec l’évolution de la situation actuelle dans l’Europe de l’Ouest qui est en faveur de la stabilisation des prix sous la barre de 100 dollars le baril. «En l’absence d’une menace réelle de l’intervention militaire de l’OTAN, les cours du pétrole se stabiliseront sous la barre des 100 dollars le baril», explique-t-il. Pour ce qui est de l’éventualité d’une intervention de l’OTAN ou l’imposition d’un embargo sur le pétrole russe, M. Beghoul affirme qu’il ne «croit pas que les Européens vont agir contre leur intérêt car le vieux continent dépend des énergies fossiles russes.» Dans le cas contraire, et c’est là le deuxième scénario, «les cours du pétrole franchiront des niveaux jamais atteints dans l’histoire de l’or noir, et peuvent dépasser de loin la barre des 250 dollars le baril», estime l’expert. Enfin, en attendant l’amélioration de la situation géopolitique dans l’Europe de l’est, les prix du pétrole se stabilisent autour de 112 dollars à l’ouverture des bourses de ce lundi.   

A. B.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus