Exportations hors hydrocarbures : L’Algérie franchit un nouveau cap

0
292
Exportations hors hydrocarbures : Les acteurs relèvent des acquis mais aussi des entraves

Par Brahim Aziez

Le cap des 6 milliards de dollars d’exportations hors hydrocarbures a été franchi fin novembre.

C’est ce qu’a indiqué hier le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamel Rezig, qui était en visite à la foire de la production algérienne, en compagnie de représentants diplomatiques et consulaires accrédités à Alger.

«Nos exportations hors hydrocarbures ont dépassé 6 milliards de dollars en l’espace de onze mois, grâce à la qualité et la fiabilité du produit national qui s’est imposé sur les marchés internationaux», a affirmé le ministre, qui considère que ce chiffre est le résultat de la stratégie fixée par le président de la République et qui a fixé à 7 milliards de dollars l’objectif des exportations algériennes hors hydrocarbures pour 2022.

Mais pour Rezig, «ce montant nous rassure et nous pousse à aller de l’avant pour doubler les recettes de nos exportations hors hydrocarbures en 2023», rappelant que le nouveau défi est d’atteindre 15 milliards de dollars.

A ce titre, le ministre du Commerce en a profité pour mettre en avant l’intérêt de la foire de la production algérienne dans la promotion des exportations hors hydrocarbures, soulignant que la journée d’hier a été consacrée aux ambassadeurs et représentants du corps diplomatique accrédité à Alger, précisant que cette

«campagne de promotion des produits algériens leur permettra de constater la qualité de la production nationale et l’avancée significative enregistrée par l’Algérie dans différentes filières industrielles».

D’ailleurs, l’édition 2022 de la FPA, qui se poursuivra jusqu’au 24 décembre, est considérée comme la plus importante depuis l’indépendance avec la participation de plus de 730 entreprises publiques et privées représentant différentes filières.

Placé sous le slogan «pour une économie forte et attractive », cet événement a regroupé des entreprises de divers secteurs, dont les industries militaire, mécanique, manufacturière (meubles, décor et textile), électrique, électronique, électroménagère, pétrochimique et agroalimentaire, ainsi que les services, les banques, le bâtiment et les matériaux de construction, en sus du secteur de l’artisanat.

B.A