Gestion des stades: l’Algérie introduit les systèmes intelligents

0
319
Les stades de Douéra et Tizi-Ouzou bientôt livrés

Le système intelligent de gestion du stade Baraki a été mis en service pour la première fois hier par le ministre de l’Habitat, Tarek Belaribi. L’essai a été un succès total, comme ont pu le voir les journalistes et photographes présents, invités à partager avec les responsables du projet ces moments de joie tant attendus de tous. Le ministre a profité de l’occasion pour improviser un point de presse durant lequel il a parlé de Baraki, mais aussi des autres stades en construction et ceux qui seront lancés en 2023.

Le ministre a commencé par rendre hommage au président Tebboune, lequel, grâce à sa décision de confier le suivi des travaux des stades en construction à son ministère, a accéléré le rythme et permis de terminer en un temps record les stades d’Oran et de Baraki. Cela dénote, selon le ministre, l’importance accordée par Tebboune au sport et à ses infrastructures. «Nous avons lancé aujourd’hui pour la première fois le système intelligent du stade, c’était la dernière étape avant la réception finale de ce beau projet. Le stade Baraki a une capacité de 40.000 places assises, 250.000 places de parking. Il est équipé des dernières technologies de gestion des stades, en l’occurrence le système GBT, une salle de conférences d’une capacité de 250 places, un restaurant panoramique… Toutes les dernières normes FIFA sont respectées. C’est une infrastructure magnifique qui s’ajoute à celle d’Oran», dira Belaribi en conférence de presse organisée au stade de Baraki.

«Le stade Tizi Ouzou sera livré dans quelques mois, Douéra est terminé à 80%»

En ce qui concerne le stade de 50.000 places de Tizi Ouzou, «nous avons achevé les travaux extérieurs du stade avant même la fin du délai exigé dans le contrat. Pour le reste, la société chargée de faire les travaux de cette œuvre a 12 mois pour nous la livrer, mais selon les estimations, nous allons en finir avec le stade de Tizi Ouzou dans quelques mois. On va terminer la pose des sièges et de la pelouse ; 1000 travailleurs sont mobilisés 24/24 avec un système 3×8 pour offrir à cette région de l’Algérie connue pour son amour pour le football une enceinte digne», explique Tarek Belaribi. Pour ce qui est du stade de Douéra, le ministre a souligné que les travaux avancent à un bon rythme : «On est à 80% d’avancement. On en a fini avec la toiture, on a mis les moyens nécessaires pour le livrer dans les plus brefs délais à la jeunesse qui mérite ce complexe.» «Il est à signaler, ajoute Belaribi, que la main-d’œuvre, les bureaux d’études, les ingénieurs sont tous algériens, la plupart jeunes.»

«Les stades de Constantine, Annaba, Ouargla et Béchar seront lancés en 2023»

Annoncé par le président de la République il y a quelques mois, l’Est et le Sud algériens auront leurs stades. «L’Est et le Sud ont été oubliés, mais ils auront des stades de même envergure», avait promis Tebboune. Chose promise, chose sera faite, puisque Tarek Belaribi a annoncé qu’en 2023 «l’Algérie va construire 4 autres stades de la même envergure. Un à Constantine, un autre à Annaba, un 3e à Béchar et le dernier à Ouargla.» Pour ce qui est de l’inauguration du stade de Baraki par le président Tebboune, le ministre dira : «Dans 15 jours max, le stade sera prêt à 100%. Le match inaugural et la finale auront lieu ici. On est en train de mettre les dernières retouches. Pour l’inauguration, la date sera décidée par qui de droit.»

Y.C