GNL exporté par l’Algérie: 14,8% du marché européen

0
547
L'Italie, un marché clé pour l'Algérie : Les exportations gazières en hausse

Le gaz naturel liquéfié (GNL) en Algérie occupe une place de choix dans la stratégie de développement de l’industrie gazière pour Sonatrach.

L’Algérie demeure un partenaire énergétique de haute valeur pour l’Union européenne. Dans le rapport publié hier par Shipbroker Banchero Costa, agence spécialisée dans l’étude du trafic maritime des méthaniers dans le monde, l’Algérie reste l’un des importants fournisseurs en GNL pour le vieux continent, malgré une baisse des exportations de 11% par rapport à l’année précédente.

GNL: près de 3 millions de tonnes exportées vers Europe 

Selon la même source, l’Algérie détient 14,8% du marché européen du GNL avec un volume exporté de 2,7 millions de tonnes durant les 10 premiers mois de l’année en cours, suivie par la Norvège avec un volume de 2,2 millions de tonnes, soit -27,4%, et le Royaume-Uni avec 1,3 million de tonnes expédiées vers l’UE en janvier-octobre 2022, soit une baisse de 23,5% par rapport à l’année précédente.

Par ailleurs, même avec la crise ukrainienne et les sanctions européennes contre la Russie, les expéditions russes vers les pays de l’Union européenne ont enregistré une hausse significative durant cette période pour atteindre 0,6 million de tonnes. Il s’agit d’une hausse de 30,2% par rapport à l’année précédente.

Pour ce qui est du premier fournisseur des pays de l’UE en gaz naturel liquéfié, ce sont les USA qui occupent cette place avec un taux de 54,8% pour un marché européen estimé à 18,2 millions de tonnes durant les dix premiers mois de l’année en cours.

Baisse des exportation de GNL à partir de l’Algérie 

Par ailleurs, la diminution des exportations du GNL algérien vers les pays de l’UE coïncide avec l’augmentation des flux du gaz via le TransMed liant l’Algérie à l’Italie avec un volume supplémentaire de 4 milliards de m3 le mois de juillet dernier, outre les exportations via le gazoduc Medgaz liant le pays à l’Espagne.

Pour ce qui est de l’évolution du marché mondial du GNL durant l’année en cours, les rédacteurs du rapport en question constatent un rebondissement de la demande mondiale et européenne, en particulier sur le gaz naturel liquéfié.

Les derniers chiffres sur l’évolution du marché depuis le début de l’année en cours jusqu’au mois d’octobre dernier indiquent une hausse importante de la demande européenne sur le GNL, évoquent une hausse de 3,8%.

Dans ce sens, le rapport indique que «les besoins en la matière continuent à augmenter de 3,8% en glissement annuel pour atteindre 116,7 millions de tonnes, contre 112,4 millions de tonnes pour la même période de l’année précédente».

Les plus importants consommateurs de GNL

Pour ce qui est du classement des plus importants consommateurs de GNL dans le monde, l’UE reste le deuxième plus important importateur de ce combustible après la Chine.

En chiffres, le rapport en question affirme que «l’UE représentait encore 15,6% des importations mondiales de GNL, derrière les 17,9% de la Chine, mais devant l’Inde avec 12,9% et le Japon avec 7,1% durant l’année 2021.

Jusqu’à présent, en 2022, les choses se sont inversées. Au cours des 10 premiers mois de 2022, l’UE a importé 18,2 millions de tonnes de GNL, soit une augmentation de 5,5% en glissement annuel par rapport à la même période de l’année précédente où les importations avaient atteint 17,2 millions de tonnes».

Par Abdallah B.

Lire aussi : Sonatrach annonce l’extension du contrat de vente de GNL pour la Grèce