Habitat : 6 directeurs des équipements publics limogés

0
499
Affaire de la société Construb-Est Annaba : Belaribi pointe la mauvaise gestion de ses responsables

PAR ADEL C.

Le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville, Tarek Belaribi, a tenu une réunion avec les directeurs des équipements publics des 58 wilayas, lors de laquelle il a dévoilé le bilan de l’année 2023, puis la feuille de route pour la nouvelle année civile a été tracée. Lors de son discours, le premier responsable de ce secteur a fait une révélation en assurant que « six directeurs des équipements publics ont été limogés, car ils n’ont pas atteint les objectifs fixés par le ministère ».

Une telle décision avait pour but de montrer qu’aucun retard n’est toléré, surtout lorsque l’Etat met les moyens pour que les projets soient réalisés de la meilleure des manières. Belaribi a également fait savoir que d’autres cadres ont été nommés avec comme mission de rattraper les erreurs commises par leurs prédécesseurs.

« Nous avons donné l’opportunité à de jeunes cadres n’ayant jamais occupé de poste de responsabilité afin de donner un nouveau souffle au secteur et remettre les projets sur les bons rails », a-t-il notamment annoncé. Belaribi a profité de cette occasion pour hausser le ton en déclarant face aux présents : « Toute personne qui entrave l’achèvement d’une école, d’un collège ou d’un lycée ne sera pas pardonnée. Ce n’est pas normal que les élèves souffrent de la distance alors que nous avons les fonds et les capacités pour construire des écoles à proximité de leurs résidences. » En frappant fort, le ministre espère que l’éviction des six directeurs qui ont failli à leur mission servira d’exemple pour ceux qui sont toujours en poste.

Equipements publics : Belaribi dévoile le budget pour 2024

Tarek Belaribi a parlé de l’enveloppe financière consacrée aux équipements publics et a révélé que « le montant réservé à ces travaux s’élève à 261 milliards de dinars au titre des autorisations d’engagement et à 26,8 milliards de dinars au titre des crédits
de paiement », avant d’ajouter : « Cette enveloppe financière permettra la mise en
œuvre du programme inscrit dans la loi de finances 2024, qui est estimé à 326 équipements publics sur l’ensemble du territoire national. Ces équipements publics comprennent 100 écoles, 59 collèges, 40 lycées, 40 sièges de sûreté et 30 polycliniques.
Concernant les réalisations, 25 écoles primaires, 7 collèges et 6 lycées, 13 sièges de
sûreté et 5 polycliniques ont été enregistrés. » Le ministre a toutefois reconnu le
retard dans l’achèvement des équipements publics en 2023, appelant toutes les personnes impliquées dans ces projets à redoubler d’effort en 2024 pour les achever.

A. C.