L'Algérie Aujourd'hui
Brèves

HCA : tenue prochaine des assises nationales de l’enseignement de tamazight

Le Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA) tiendra prochainement des assises nationales de l’enseignement de tamazight, a annoncé hier à Alger le secrétaire général de cette instance, Si El Hachemi Assad. Ces assises ont pour objectif de « préconiser une consolidation de l’enseignement de tamazight et répondre à l’impératif politique de l’Algérie qui accorde une grande importance à cette question », a-t-il déclaré sur les ondes de la chaine 3 de la Radio algérienne. Selon le SG du HCA, l’organisation de ces assises devrait permettre « d’assoir une feuille de route claire pour réguler l’enseignement de tamazight et le généraliser au palier primaire à l’échelle nationale ». « Il s’agit d’une proposition à toute la famille de l’éducation nationale pour prendre en charge les problèmes d’ordre pédagogique qui perdurent et influent sur l’avenir de tamazight », a-t-il ajouté, mettant l’accent sur la nécessité de « valoriser le coefficient de cette matière, revoir le volume horaire consacré à l’enseignement de cette langue et trouver les moyens d’inciter les parents à encourager leurs enfants à étudier cette langue ». Plaidant pour la généralisation de l’enseignement de tamazight, Si El Hachemi Assad a jugé « nécessaire » de renforcer les programmes scolaires par « la promotion des variantes » de cette langue. Il a également appelé à la mise en conformité de certaines lois sectorielles avec la Constitution, soulignant « la nécessité d’adapter certains textes et dispositifs juridiques existants aux décisions prises par le président de la République », citant, à ce propos, la loi d’orientation de l’éducation nationale. Par ailleurs, M. Assad a considéré que l’enseignement de tamazight a accompli une « énorme avancée », notamment avec « l’ouverture d’instituts universitaires dans de nombreuses wilayas du pays », se félicitant de la création du prix de l’excellence de la langue et de la culture amazighes du président de la République. Le premier responsable du HCA a salué, en outre, les dispositions de la Constitution de 2020 qui a « scellé définitivement tamazight comme langue nationale », estimant qu’il s’agit d' »un acquis majeur de la nouvelle Algérie ».

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus