L'Algérie Aujourd'hui
Dernières infos

Importation de véhicules neufs : ce qui va changer

/Le cahier des charges relatif à l’importation des véhicules neufs devrait être prêt avant la fin janvier prochain. C’est le ministre de l’Industrie qui l’a annoncé récemment, en réponse à l’instruction du président de la République qui a exigé que le cahier des charges soit publié dans les plus brefs délais, avec la condition que les concessionnaires qui seront agréés assurent un service après-vente à travers les quatre coins du pays, particulièrement dans les grandes villes.  

Des sources proches du dossier font état de quelques aménagements apportés par le nouveau cahier des charges par rapport à ceux qui ont été publiés en août 2020 et avril 2021. Ceux-ci consistent en quelques points, dont celui invoqué par le président de la République (service après vente dans les grandes villes du pays) et qui n’est pas une nouveauté, mais aussi l’exigence de comptabiliser 5 années d’expérience dans le domaine, la suppression des quotas et l’obligation pour les étrangers de compter un partenaire algérien selon la règle des 51/49, tout en levant la restriction aux concessionnaires d’importer une seule marque.  Faute de plus de précisions, il y a lieu de se poser quelques questions sur ces quelques points, sachant que Ahmed Zeghdar avait évoqué, le 6 décembre dernier, la nécessité de faire la distinction entre les véhicules touristiques, les utilitaires, les poids lourds, les motos, les bus et les engins de travaux publics. Du coup, il y a lieu de se poser la question de savoir si la facture d’importation des véhicules neufs sera plafonnée du moment qu’il ne sera pas question de quotas. De même, il sera utile de préciser si l’interdiction de recourir aux banques pour effectuer les importations de voitures, instaurée du temps de Ferhat Ait Ali est d’actualité ou pas. Le cas échéant, la facture d’importation risque d’exploser. Il serait, aussi, utile de préciser si par «expérience de 5 années dans l’importation et la commercialisation de véhicules neufs, ou dans le domaine» on inclut, aussi, les agents distributeurs et les importateurs multimarques, ou encore les opérateurs qui changeaient chaque 2-3 ans de marque. Autant de questions qui devraient être clarifiées dans le futur «nouveau cahier des charges relatif à l’importation de véhicules neufs, en attendant d’en savoir un peu plus, et connaître le contenu du cahier des charges relatifs à l’assemblage, montage ou fabrication de véhicules. Le premier jet devra être discuté en Conseil des ministres durant le mois de janvier prochain, pour être publié aussitôt.  En attendant, les professionnels du secteur, anciens et nouveaux, les exclus par le système précédent, attendent une éventuelle consultation sur le sujet, et une proche conclusion du dossier.

B. A.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus