Industrie automobile: Algeria Qatary Steel se prépare

0
4439
Algérie Qatar

Le groupe sidérurgique Algeria Qatary Steel se prépare désormais à s’impliquer dans la stratégie nationale de l’industrie automobile.

Les perspectives qu’offre le secteur automobile en Algérie suscitent l’intérêt et favorisent les investissements d’autres secteurs. Le groupe sidérurgique Algeria Qatary Steel, par exemple, a d’ores et déjà entamé les opérations d’extension de son complexe dans la zone industrielle de Bellara à Jijel pour approvisionner l’industrie automobile.

Les objectifs de Algeria Qatary Steel

Selon son directeur général Youcef Ahmed El Mahdi, ces travaux d’extension, dont le coup d’envoi a été donné mardi dernier par le président Tebboune et l’émir du Qatar, cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, permettront une amélioration concrète de la production de l’usine de Bellara, en passant de 2,5 millions de tonnes par an qui est la capacité de production actuelle à 4 millions de tonnes par an à la fin des travaux d’extension.

Pour ce dernier, «l’objectif à travers cette action est de participer au développement de l’économie nationale durant cette période, l’amélioration des exportations comme il est également question de fournir le produit nécessaire pour l’industrie automobile en Algérie, mais aussi pour le secteur de l’industrie navale qui est également un secteur prometteur».

Cette annonce intervient dans un contexte où l’Algérie s’apprête à accueillir de nombreux industriels de l’automobile dont le premier à avoir ouvert le bal est groupe italien Fiat qui a annoncé le mois d’octobre dernier son arrivée sur le marché algérien avec la signature d’une convention avec le ministère de l’Industrie. Par ailleurs, les déclarations récentes des hauts responsables du pays témoignent de l’intérêt de grands investisseurs étrangers pour un large éventail de secteurs industriels en Algérie, et de nouveaux signes de progrès devraient être observés au cours des mois à venir, notamment en matière d’industrie automobile et navale.

Exportations : passer de 140 millions à 220 millions $

En fait, l’expansion des activités de l’usine de Bellara a été décidée lors de la visite de Tebboune au Qatar le mois de février dernier, et qui a été sanctionnée par un mémorandum d’entente sur le renforcement de l’activité et de la production dans la zone de Bellara, un accord qui est traduit sur le terrain par le lancement des travaux d’extension début du mois courant.

Outre l’approvisionnement du marché local, la société vise à augmenter ses exportations et à s’imposer sur le marché international, dans une période où la demande sur les produits sidérurgiques a explosé. Dans ce sens, le groupe affirme qu’il a réalisé une valeur de 140 millions de dollars d’exportations pour l’année en cours, soit plus de 200.000 tonnes en volume et «nous visons à atteindre 220 millions de dollars d’ici à la fin de l’année», affirme-t-il.

Par Abdellah B.